Cognitive, behavioral and familial associations of reading acquisition and academic achievement : a population-based longitudinal study from kindergarten to middle school

par Hugo Câmara Costa (Câmara Costa)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Georges Dellatolas.

Le président du jury était Franck Ramus.

Le jury était composé de Georges Dellatolas, Franck Ramus, Teresa Leal, Sylviane Valdois, Florence Labrell.

Les rapporteurs étaient Teresa Leal, Sylviane Valdois.

  • Titre traduit

    Facteurs cognitifs, comportementaux et familiaux associés à l'acquisition de la lecture et à la réussite scolaire : une étude longitudinale de la maternelle au collège dans la population générale


  • Résumé

    Les études longitudinales en milieu scolaire débutant en maternelle permettent une analyse des facteurs propres à l'enfant et à son environnement impliqués dans le développement de la lecture et de la réussite scolaire. Cependant, les études visant à analyser l'influence longitudinale de ces facteurs dès l'école maternelle restent exceptionnelles en France. Une étude épidémiologique initiée en 2001 dans la Communauté Urbaine de Creusot Montceau (Saône-et-Loire, France) avait comme objectif l'examen des contributions des facteurs propres à l'enfant et des variables environnementales dans l'acquisition de la lecture et la réussite scolaire dès la maternelle (3-6 ans) jusqu'au milieu de l'école élémentaire (CE2, 8-9 ans). Le travail de thèse présenté a permis le prolongement de la période de recueil de donnés jusqu'à la fin du collège (3ème, 14-15 ans) représentant une période de suivi de 10 ans dans la population générale. L'objectif principal de ce travail est d'identifier les facteurs propres à l'enfant (cognitifs, académiques et comportementaux) et des variables environnementales (facteurs sociodémographiques et caractéristiques familiales) dans le développement de la lecture à la fin de l'école primaire (CM2) et la réussite scolaire à la fin du collège (3ème). Les échantillons comprenaient 829 enfant inscrits en Grande Section de Maternelle pendant l'année scolaire 2001-2001 (Cohorte 1, 90% de l'échantillon initial) suivis jusqu'à la fin du collège (année scolaire 2010-2011) et 812 enfants de Grande Section de Maternelle durant l'année 2003-2004 (Cohorte 3) suivis jusqu'à la fin de l'école élémentaire (Cours Moyen 2, année scolaire 2008-2009). En Grande Section de Maternelle, le recueil de données a compris l'évaluation des compétences cognitives, académiques et comportementales des enfants, ainsi que le recueil des informations concernant le contexte familial. Les mesures de réussite scolaire ont compris les résultats des enfants dans les évaluations nationales réalisées à la fin du collège pour la Cohorte 1, (Diplôme National du Brevet) et les performances des enfants dans une mesure standardisée de lecture de mots à la fin de l'école élémentaire pour la Cohorte 3 (ODEDYS, Jacquier-Roux, Valdois & Zorman, 2002). Les compétences de traitement phonologique, la connaissance de lettres et le comportement attentif étaient les prédicteurs le plus significatifs de la lecture de mots au Cours Moyen 2. Le signalement par les parents d'antécédents familiaux de difficultés de lecture était associé simultanément avec des difficultés de lecture et le comportement inattentif à la fin de l'école élémentaire. En 3ème année du collège, les compétences de langage oral, la connaissance de lettres, la mémoire verbal à court terme, le raisonnement perceptif (facteur non-verbal) et le comportement attentif des enfants en maternelle, ainsi que le niveau d'éducation des parents et le type de famille, ont prédit significativement la mesure de réussite scolaire générale à la fin du collège. En outre, les résultats ont montré l'influence de plusieurs caractéristiques familiales dont la nationalité du père, le mode de garde avant la scolarisation, les rituels d'endormissement et les antécédents familiaux de difficultés de lecture. Ces caractéristiques renvoient à des facteurs qui mettent un enfant en risque d'échec scolaire à la fin du collège. Ce travail contribue à la littérature scientifique existante concernant les facteurs propres à l'enfant et à son environnent familial liés à l'acquisition de la lecture et à la réussite scolaire. Les résultats permettent l'identification des facteurs familiaux mettant un enfant à risque d'échec scolaire. Il ont des importantes implications pour repérer le plus précocement possible les enfants à risque de développer des difficultés de lecture et d'échec scolaire et pour mettre en place des programmes d'intervention adéquats à ses difficultés dès le début des trajectoires académiques de l'enfant.


  • Résumé

    Longitudinal studies starting during kindergarten provide an appropriate method to investigate the child- and environmental-level factors that account for children's reading and academic achievement later in their educational trajectories. In France, studies designed to follow-up children longitudinally from kindergarten onwards remain scarce. An epidemiological study started in 2001 in the Urban Community of Creusot Montceau (Saône-et-Loire, France) sought initially to identify the factors associated with children's reading acquisition and academic achievement from preschool (3-6 years) to the middle of elementary school (Grade 3, 8-9 years). The PhD project reported here aimed to extend the original design of data collection to the end of middle school (Grade 9, 14-15 years) spanning a 10-year follow-up period in the general population. This work aimed to investigate the specific contributions of child-level factors (cognitive-academic skills, behavior problems) and environment-level factors (sociodemographic and family characteristics) for children's subsequent reading acquisition at the end of elementary school (Grade 5), as well as academic achievement at the end of middle school (Grade 9). The samples of analysis comprised 829 kindergarteners in the 2001-2002 school year (Cohort 1, 90% of the initial sample) followed through the end of middle school (Cohort 1, 2010-2011 school year) and 812 kindergarteners in the 2003-2004 school year (Cohort 3), from which a sub-sample of 154 participants was followed through the end of elementary school (2008-2009 school year). At kindergarten, assessment included measures of children's cognitive-academic and behavioral skills, as well as family background characteristics. Outcome measures were composed of children's results in the national evaluations performed at the end of middle school for Cohort 1 ("Diplôme National du Brevet") and of children's scores in standardized measures of word reading achievement at the end of elementary school for Cohort 3 (ODEDYS, Jacquier-Roux, Valdois & Zorman, 2002). The results indicated that children's phonological processing skills, letter knowledge and attentive behavior were the most robust predictors of word reading achievement at Grade 5. In addition, parental reports of familial antecedents of reading difficulties also contributed to predict word reading at Grade 5 and were specifically associated with both reading difficulties and inattention behavior at this grade level. At Grade 9, children's oral language skills, letter knowledge, short-term verbal memory, perceptual reasoning (non-verbal cognitive ability) and attentive behavior at kindergarten predicted significantly the outcome measure of general academic achievement at Grade 9, together with parental educational level and family structure. Moreover, results indicated the influence of several family characteristics referring to father's nationality, type of early childcare, language-based bedtime routines and familial antecedents of reading difficulties as risk factors for children's subsequent academic underachievement. The present work contributes to the extant literature regarding the child- and family-level factors associated with subsequent reading acquisition and academic achievement from kindergarten to elementary and middle school. Importantly, these results allowed the identification of novel familial risk factors that influence negatively children's subsequent academic trajectories. These findings have important implications regarding the child and family factors that should be targeted during kindergarten in order to prevent children's subsequent reading and academic difficulties and to promote adequate intervention strategies early in children's educational trajectories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.