"On est comme les Mossis mais pas mossi comme ça" : fluctuation intersubjective des positionnements discursifs en interaction familiale au Burkina Faso

par Caroline Panis

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Cécile Canut.

Le président du jury était Jacqueline Authier-Revuz.

Le jury était composé de Cécile Canut, Jacqueline Authier-Revuz, Jean-Marie Prieur, Christine Deprez.

Les rapporteurs étaient Jacqueline Authier-Revuz, Jean-Marie Prieur.


  • Résumé

    Cette recherche propose, grâce aux outils de la sociolinguistique, de l’analyse du discours, et de l’anthropologie, d’interroger la validité et de déconstruire la pertinence discursive de la notion d’identité ethnique qui est promue dans les discours socio-politiques burkinabè, à partir d’une enquête ethnographique réalisée auprès de deux familles, l’une se présentant à moi comme bisa, l’autre comme mossi. Elle montre comment l’identité mobilisée par les sujets parlants est sans cesse déconstruite, reconstruite et renégociée dans l’interaction, ce qui me permet de mettre en cause la notion d’identité des sujets parlants, afin d’étudier plutôt les multiples processus d’identification. En questionnant la manière dont ces identifications mouvantes et fluctuantes se construisent dans le discours en fonction de stratégies interactionnelles de rapprochement ou d’éloignement du sujet parlant par rapport à l’interlocuteur, des questions de pouvoir sous-jacentes aux interactions, et de l’historicité des discours mobilisés, l’étude met en évidence le fait que ces différentes constructions se manifestent dans la fluctuation des opérations de mises en frontières, la renégociation des catégories discursives, et le réagencement des positionnements subjectifs ; et me conduit à redéfinir les conditions méthodologiques et épistémologiques de l’analyse des discours de mise en frontières en tant qu’ils font émerger la fluctuation permanente dans les positionnements sociaux et subjectifs.

  • Titre traduit

    "We are like the Mossi but not really Mossi" : inter-subjective fluctuation in discursive positioning during family interactions in Burkina Faso


  • Résumé

    This research means to question the discursive validity of ethnic identity that is promoted in Burkinabe sociopolitical discourses, with sociolinguistic, discourse analysis and anthropological methods. I realized for this purpose an ethnographic investigation within two families, one presented as Bisa, the other as Mossi. It shows how speaking subjects rebuild and renegotiate their identity in the interaction, which allows me to question this notion of identity and study multiple identification processes instead. Considering the way these fluctuating identifications appear in the discourse according to interactional strategies, power issues, and historicity of solicited discourses, displays that theses constructions emerge in the fluctuation of discursive boundaries, the renegotiation of discursive categories, and the reconstruction of subjective positioning. This leads me to a redefinition of methodological and epistemological conditions of the analysis of discourses that create boundaries, as long as they enable the emergence of permanent fluctuation in social and subjective positioning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.