Port du voile : représentations et pratiques du corps chez les femmes tunisiennes

par Khaoula Matri

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre-Noël Denieuil et de Mohamed Kerrou.

Soutenue le 15-04-2014

à Paris 5 en cotutelle avec l'Université de Tunis I , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur les liens sociaux (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette recherche portant sur Port du voile : représentations et pratiques du corps chez les femmes tunisiennes vise à comprendre les processus qui président à la conversion des femmes tunisiennes, réputées parmi les plus modernes et les plus émancipées du monde musulman, au port de l'une ou l'autre des formes du voile dit islamique. Elle a adopté pour cela une démarche combinant (1) l'analyse socio-anthropologique concernant la production sociale du « corps féminin », l'adoption-adaptation des normes relatives à la conduite féminine dans les sociétés de traditions islamiques, (2) les approches historiques, théologiques et politiques relatives au port du voile dans le contexte actuel de la mondialisation et des crispations identitaires qui en sont le corollaire, (3) l’étude empirique sur la base d’une enquête qualitative auprès de femmes converties au port du voile, pour comprendre leurs motivations, leurs stratégies, les usages qu'elles en font dans différent espaces publics qui leur étaient interdits par les traditions qu'elles mobilisent pour le justifier. Ce travail a permis de saisir, par delà les références et les motivations idéologiques partagées par les adeptes du voile, la diversité du phénomène au niveau de ses formes comme au niveau de ses usages et des significations qui lui sont associées par les acteurs, que ce soit en termes de rapports entre modernité et tradition, sécularisation et réactivation des formes de religiosité, libération et aliénation, affirmation individuelle et réflexe grégaire.

  • Titre traduit

    Vailing : representations and body practices of tunisian women


  • Résumé

    This research sheds lights on veiling: representations and body practices among Tunisian women. the target of this research is to understand the process which reigns the perception of Tunisian women- who are renewed to be the most modern and the most emancipated in the Islamic world – of different forms of veil which is associated to Islam.In order to carry out this research ,she has opted an approach that combines (1) the socio-anthropological analysis concerning the social production of the "female body", adoption, adaptation of standards related to women’s behavior in the societies of Islamic traditions, Historical approaches, theology and policies focusing on veiling in the current context of globalization and identity crises .(3) the empirical study is based on a qualitative survey of women converted to veiling; the main target of this research is to understand their motivations, their strategies, and the practices which are getting different in public spaces. In fact, many practices were forbidden by the traditions are no longer forbidden today and veiled women tend to justify them. This research has allowed us to find out the references and the ideological motivations shared by veiled women and their followers;The research has also shed lights on The diversity of the phenomenon at the level of its forms as well as the uses and the meanings associated to it by the social actors, whether in terms of the relationship between modernity and tradition, secularism and reactivation of religion forms or in terms of liberation and alienation , self-assertion and gregarious reflex.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.