Les scarabées inscrits et autres amulettes de cœur de l’Égypte ancienne (présentation, corpus, critères de datation, caractéristiques, collections)

par Claude Laroche

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Pierre Tallet.

Soutenue le 06-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Guillemette Andreu-Lanoë.

Le jury était composé de Pierre Tallet, Guillemette Andreu-Lanoë, Laurent Bavay, Dominique Valbelle.


  • Résumé

    Le seul ouvrage dédié exclusivement à ce qu’il est convenu d’appeler « les scarabées de cœur » est signé du Professeur Michel Malaise et date de 1978. Ce livre est depuis cette date la référence en la matière mais, en l’absence d’un corpus, les critères de datation proposés n’y peuvent être ni exhaustifs ni très précis. L’objectif de cette étude était de remédier à ces lacunes.Les scarabées de cœur étaient des amulettes disposées dans la région du cœur de la momie d’un individu, juste après son décès, afin de le protéger contre la trahison possible de son propre cœur. En effet, le défunt devait subir l’épreuve de la pesée du cœur devant un tribunal de dieux présidé par Osiris, mais c’est son cœur qui était interrogé pour savoir quelle avait été la conduite de son propriétaire lors de son passage sur la terre. Les réponses à ces questions conditionnaient l’avenir du défunt dans l’au-delà : la vie éternelle ou l’anéantissement. Pour se concilier les bonnes grâces du cœur, d’autant plus que celui-ci pouvait mentir, les amulettes étaient inscrites d’une prière choisie dans un des chapitres 26 à 30 B du Livre des Morts, suppliant le cœur d’avoir des réponses favorables devant le tribunal.La présente étude a pris huit années pour rassembler un corpus de 1400 scarabées de cœur et autres amulettes ayant la même fonction rituelle, soit probablement plus de 85% de ceux qui sont conservés dans les musées, qui sont désignés ici sous le nom générique d’« amulettes de cœur ». Ce corpus a donné lieu à l’établissement d’une typologie permettant de déterminer des séries d’amulettes présentant des caractèristiques plastiques et épigraphiques semblables qui, croisées avec celles des amulettes de date connue, qui sont soit celles dont les propriétaires sont des personnages historiques soit celles provenant de fouilles bien datées, ont conduit à la détermination de critères de datation objectifs. L’étude présente aussi les clichés de plus de 1200 amulettes avec description, une traduction des textes inscrits et une proposition de datation.

  • Titre traduit

    Inscribed Scarabs and other Heart Amulets in Ancient Egypt (Presentation , Corpus, Dating criteria , Characteristics, Collections)


  • Résumé

    The only book dealing specifically with the so-called “ Heart Scarabs” was written by Professor Michel Malaise and published in 1978. It has remained since the reference on the subject but, due to the unavailibility of a corpus, the datation criteria could not be exhaustive nor accurate. The target of this dissertation was to fill these gaps. The heart scarabs were amulets to be laid on (or in) the mummy of a person just after his death in the heart area, in order to protect him from the possible treachery of his own heart. In effect, the Dead was to be put to the test of the weighing of his heart, in front of a court of gods presided by Osiris, but it was his hesart which was interrrogated in order to know whether its owner had behaved well during his life. The answers to these questions would determine whether he would be granted an eternal life or the nothingness. In order fo gain the heart’s goodwill, especially when it might lie, the amulets were inscribed with a prayer chosen in one of the chapters 26 to 30B of The Book of the Dead. This prayer was begging his heart to make favorable answers to the court.It took eight years to gather a corpus of 1400 heart amulets and others amulets with the same ritual function, called “heart amulets” in this dissertation, a number representing likely more than 85% of the total in existence. The gathering of these amulets made possible an adapted typology to be built, which lead to the determination of series of amulets with similar shape or epigraphic characteristics to be compared with the characteristics of amulets with a known date, which are the ones the owners of which are historical persons or those originating from well dated excavations. This comparison allowed for the determination of objective datation criteria. This memoire finally presents photos of more than 1200 amulets with a description, a translation of the texts and an estimated datation.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2017

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.