L'engagement littéraire contemporain ou la dénonciation d'un inacceptable : éléments pour une poétique transculturelle

par Chloé Chaudet

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Anne Tomiche et de Manfred Schmeling.

Soutenue le 14-10-2014

à Paris 4 en cotutelle avec l'Universität des Saarlandes , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Marc Moura.

Le jury était composé de Anne Tomiche, Manfred Schmeling, Jean-Marc Moura, Véronique Porra.


  • Résumé

    Loin d’être un terme dépassé, « l’engagement » reste, au prix de certains élargissements, une notion opératoire pour l’analyse littéraire, tant en Occident que dans d’autres régions du monde. Repenser l’engagement littéraire comme la « dénonciation d’un inacceptable » permet de mettre au jour et de confronter les stratégies rhétorico-poétiques caractérisant la production littéraire d’auteurs contemporains aussi divers que Waris Dirie, Peter Handke, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Toni Morrison, Taslima Nasreen, Ben Okri, Orhan Pamuk, Salman Rushdie et Luis Sepúlveda. Nous cherchons ainsi à mettre en évidence l’intégration par les textes étudiés d’éléments idéaux-typiques de l’engagement littéraire, de l’investissement auctorial à la confrontation au politique. Ces éléments, liés à des discours théoriques dont certains ont parcouru tout le vingtième siècle, sont examinés selon leurs différentes élaborations dans les textes. En effet, c’est en faisant évoluer certains de ses traits idéaux-typiques que les auteurs étudiés renouvellent l’engagement littéraire. On peut dès lors présenter celui-ci comme la dénonciation, pas systématiquement polémique, d’un inacceptable. Cette notion d’« inacceptable », qui suppose entre autres la construction textuelle d’un jugement moral, permet ainsi d’entreprendre non seulement une analyse transhistorique, qui déborde la conceptualisation sartrienne, mais également une approche transculturelle de l’engagement littéraire.

  • Titre traduit

    Contemporary Literary Commitment as Denunciation of an Unacceptable : Elements for a Cross-cultural Poetics


  • Résumé

    Far from being an outdated notion, "commitment" remains, with some enlargements, a valid concept for literary analysis, in the West as much as in other regions of the world. Rethinking literary commitment as the "denunciation of an unacceptable" allows us to unfold and compare the various rhetorical and poetic strategies characterizing the literary production of contemporary authors as diverse as Waris Dirie, Peter Handke, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Toni Morrison, Taslima Nasreen, Ben Okri, Orhan Pamuk, Salman Rushdie and Luis Sepúlveda. We seek to highlight the ideal-typical elements of literary commitment in these texts, such as the authorial presence or the advocacy of certain political programmes. These elements are related to various theoretical discourses, some of which have traveled through the twentieth century. We examine their different patterns in the texts, showing that our authors renew literary commitment through the reorganization and alteration of its usual features. Thus, we define literary commitment as the denunciation of an unacceptable that is not necessarily polemical. The notion of "unacceptable", which implies the textual construction of a moral judgment, allows us not only to undertake a transhistorical analysis, which goes beyond the Sartrean conceptualization, but also to engage in a cross-cultural study of literary commitment.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.