Le mythe du Graal : étude comparative sur l’origine de mythe du Graal dans la littérature arthurienne et persane

par Cyrus Kuhestani

Thèse de doctorat en Mythologie comparée

Sous la direction de Pierre Brunel et de Bernard Franco.

Soutenue le 25-10-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .

Le président du jury était Gérard Siary.

Le jury était composé de Pierre Brunel, Bernard Franco, Gérard Siary, Yves-Michel Ergal.


  • Résumé

    Cette thèse consiste à une étude comparative entre les romans arthuriens d’un côté et le Shâh-Nâme de Ferdowsi de l’autre coté sur le sujet de Graal. L’enjeu est d’étudier l’origine du Mythe du Graal et essayer d’expliquer la ressemblance entre le mythe du Graal avec le Khvarnah l’équivalent de mythe dans la littérature persane. Dans une première partie, la thèse se concentre sur une étude du mythe de Graal chez Chrétien de Troyes, Wolfram von Eschenbach et Ferdowsi. Les différentes manifestations du mythe, le sens spirituel tout autour de ce mythe seront l’objet de cette recherche dans cette partie. Dans un second temps, la thèse fait porter l’analyse sur l’origine de ce mythe tellement contesté chez les chercheurs de différentes écoles, soit l’origine celtique ou irano-aryenne. Cette thèse défendra la théorie d’origine iranienne en prenant en considération l’influence celtique du mythe. Selon ce travail, dans la structure du roman de Graal, il existe une base du folklore Alano-celtique que le néo manichéisme cathare, en l’utilisant comme la matière première, construit une couche d’initiation propre à la conviction dualiste afin d’ajouter le personnage de Perceval/Parzival à l’histoire du roi Arthur. Parzival, de ce point de vue, est plus proche de sa modèle persane Kay Khosrow. La divergence entre l’auteur français par rapport à son homologue allemand dépend de leur situation sociale ; Chrétien est l’artiste proche du pouvoir religieux de l’église catholique et Wolfram, le chevalier qui gagne sa vie en chantant, était proche des hérésies cathares et des templiers. Enfin, ce travail essaie de montrer que ce mythe d’origine aryenne, est déformé par les religions à leur fin et que le vrai sens de la quête n’est pas le salut mais le surhomme.

  • Titre traduit

    Myth of the Grail : comparative study on the origin of the myth of the Grail in Arthurian and Persian literature


  • Résumé

    This thesis is a comparative study of the Arthurian romances on the one side and the Shâh-Nâmeh of Ferdowsi on the other side, referring to the subject of the Grail. The challenge is, to study the origin of the Grail myth and try to explain the similarity between the myth of the Grail and Khvarna, the equivalent myth in Persian literature. In the first part, the thesis focuses on a study of the Grail myth in the work of Chrétien de Troyes, Wolfram von Eschenbach and Ferdowsi. Different manifestations of the myth, the spiritual sense around this myth will be the subject of this research in this part. In a second step, the thesis focuses the analysis on the origin of this myth much disputed among researchers of different schools, either Irano-Aryan or Celtic origin. This thesis defends the theory of Iranian origin, taking into account the Celtic myth too. According to this work, the structure of the Grail novel is based on Alano-Celtic folklore. Thereafter, Catharism, using it as the raw material, built a layer initiation specific to dualistic belief, in order to add the character of Perceval/ Parzival to the story of King Arthur. From this point of view, Parzival is closer to the Persian Kay Khosrow model. The divergence between the French author in relation to his German counterpart depends on their different social situation; Chrétien was an artist close to the religious authority of the Catholic Church and Wolfram, the knight who earned his living by singing, was close to Cathare heresy and the Templers. Finally, this work tries to show that the origin of this Aryan myth is that distorted by religions to achieve their ends and that the true meaning of the quest is not salvation but the “Übermensch”.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.