Rejet et acceptation des réalités homosexuelles en Espagne entre 1975 et 2005

par Denis Bousquet

Thèse de doctorat en Études romanes. Espagnol

Sous la direction de Miguel Rodriguez.

Le président du jury était Marie Franco.

Le jury était composé de Marie-Claude Chaput, Sadi Lakhdari.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur une période qui va de la mort de Franco, en 1975, à la légalisation du mariage homosexuel en 2005. Sa source essentielle est la presse, notamment deux journaux aux orientations idéologiques opposées, à savoir El País et ABC. Le but du premier chapitre est à la fois de montrer ce qu’il en fut du rejet et de l’acceptation des réalités homosexuelles en Espagne, entre 1975 et 2005, aussi bien dans les textes que dans la vie quotidienne et d’expliquer pourquoi l’évolution de ces deux derniers n’est que partiellement comparable nonobstant leurs interactions en raison - en partie - des limites de la dichotomie « rejet et acceptation » sur un tel sujet, dans un tel pays et durant une telle période. Ces limites constituent l’objet du deuxième chapitre consacré justement aux faits à propos desquels il est difficile de dire clairement s’ils relèvent du rejet ou de l’acceptation - parce qu’ils témoignent d’un simple intérêt pour la question, d’une représentation réductrice des réalités homosexuelles faute - parfois - de connaissances suffisantes en la matière. Aussi le troisième chapitre consiste-t-il à expliquer comment cette aporie peut être surmontée en prenant en compte la dimension linguistique et ontologique des problématiques qui sont au cœur de cette thèse, notamment dans un pays comme l’Espagne qui traversa, entre 1975 et 2005, une période de transition en termes de relations avec l’homosexualité et qui donna lieu à une sorte de guerre des essences dans la cadre de laquelle l’existence de l’homosexualité ne fut plus - très tôt - en jeu.

  • Titre traduit

    Rejection and acceptance of the homosexual realities in Spain between 1975 and 2005


  • Résumé

    This thesis covers a period which begins at the death of Franco, in 1975, and finishes at the legalization of the homosexual marriage, in 2005. Its principal source is the Spanish press, first of all two newspapers whith opposite ideological leanings : El País and ABC. The aim of the first chapter is both to show which forms the rejection and the acceptance of the homosexual realities took in Spain between 1975 and 2005, in the texts and in daily life and to explain why the evolutions of these two aspects of the topic can only be partially comparable in spite of their interactions partially because of the limits of the dichotomy “Rejection and Acceptance” about such a topic, in such a country and during such a period. These limits are the object of the second chapter particularly dedicated to the facts for which it’s difficult to say if they are part of the rejection or part of the acceptance - because they can just show an interest in the topic, a simplistic representation of the homosexual realities sometimes in absence of a sufficient knowledge of them. Consequently, the third chapter consists in explaining how this aporia can be surmounted taking into consideration the linguistic and ontological dimension of the issues of this thesis, first of all in a country like Spain which went through a period of transition, between 1975 and 2005, in terms of relations to the homosexuality, provoking a sort of war of the essences which, rapidly, didn’t concern any longer the existence of homosexuality itself.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.