Les écrits sur l'art de Pascal Quignard

par Daphné Gutfroind-Pulliat

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-François Louette et de Ruth Amossy.

Soutenue le 19-12-2014

à Paris 4 en cotutelle avec Tel-Aviv university , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .

Le président du jury était Bernard Vouilloux.

Le jury était composé de Jean-François Louette, Ruth Amossy, Bernard Vouilloux, Nathalie Piegay-Gros.


  • Résumé

    Ce travail de recherche pluridisciplinaire apporte un éclairage nouveau sur l’œuvre de Pascal Quignard, renouvelle les problématiques du genre de l’écrit sur l’art et étaye certaines hypo-thèses de l’analyse du discours. La première partie reprend les notions déjà identifiées par la critique quignardienne que sont l’assertion, la latinisation et le sordide, en propose une nou-velle analyse et, à l’aide d’exemples, y ajoute des éléments complémentaires tels les mots-mana, la logique poétique et le pouvoir des images. La deuxième partie articule ces éléments intratextuels à ceux extratextuels que sont l’ethos et la posture de l’auteur ainsi que l’image du lecteur, associant sociologie de la littérature et analyse du discours pour décrire la stratégie argumentative quignardienne. Le dispositif ainsi décrit et qualifié d’écriture inquiétante est ensuite analysé dans la troisième partie à la lumière de l’histoire et de la philosophie de l’art, révélant les liens entre l’image et la pensée quignardienne.

  • Titre traduit

    Pascal Quignard’s Writings on Art


  • Résumé

    This multidisciplinary research sheds new light on the work of Pascal Quignard, renews the issues of the genre of writings on art and supports hypothesis of discourse analysis. The first part includes the concepts already identified by the quignardienne criticism, like the assertion, the latinization and the sordid, proposes a new analysis, using examples, and adds additional elements such as mana-words, poetical logic and the power of images. The second part combines these intratextual elements to those that are extratextual: ethos and posture of the author and the reader’s image. It combines sociology of literature and discourse analysis to describe Quignard’s argumentative strategy. The device thus described and qualified as « disturbing writing » is then analysed in the third part in the light of the history and philosophy of art, revealing the relationship between the image and Quignard’s thought.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.