L'art de raconter : visages du narrateur dans l'oeuvre de Juan José Saer

par Héctor Delgado

Thèse de doctorat en Études romanes. Espagnol

Sous la direction de Milagros Ezquerro.

Le président du jury était Teresa Orecchia Havas.

Le jury était composé de José García-Romeu, Graciela Villanueva, Pénélope Laurent.


  • Résumé

    Née d’un esprit critique qui la rapproche du Nouveau Roman français, l’oeuvre de l’écrivain argentin Juan José Saer (1937-2005) constitue l’une des tentatives de renouvellement des formes narratives les plus importantes dans la littérature latino-américaine de la deuxième moitié du XXe siècle. Ce renouvellement concerne tous les aspects du récit, en particulier celui de la fonction narratrice et, à l’intérieur de celle-ci, la figure du narrateur sous toutes ses formes. Le présent travail a pour objectif d’étudier les différentes manières dont cette instance est mise à l’épreuve d’un questionnement et d’une recherche intenses, donnant comme résultat des textes d’une grande complexité. Divisé en trois parties, il s’occupe, dans la première, de quelques cas de narrateurs impersonnels, en mettant l’accent sur leur rapport à la convention de l’omniscience, tandis que dans la deuxième il analyse des narrateurs personnels en les reliant à des expériences de voyage et d’immobilité. Enfin la troisième partie aborde quelques exemples de narrateur au second degré, considérés comme l’un des multiples moyens dont l’auteur se sert pour construire une réflexion autoréférentielle à l’intérieur de l’oeuvre. Dans tous les cas, le narrateur se trouve redéfini comme un outil privilégié de l’exploration du réel qui est au coeur du projet littéraire de l’auteur.

  • Titre traduit

    The art of narrative : faces of the narrator in the work of Juan José Saer


  • Résumé

    Arising from a form of critical thought that approximates him to the french Nouveau Roman, the work of the Argentine writer Juan José Saer (1937-2005) demonstrates one of the most important attempts to renew the narrative form in Latin-American literature within the second half of the twentieth-century. While this renewal concerns all aspects of the story, this dissertation will closely analyze the narrative function in particular and within this, the figure of the narrator in all of his forms. The present work aims to study the ways in which intense questioning and investigation have put this body of work to the test—a practice that has resulted in highly complex texts in which the narrator is redefined as a valuable tool to explore the idea of reality that is at the heart of the author’s literary project. The work is divided into three sections: the first deals with impersonal narrators by focusing on their relationship to the conventions of omniscient narration. The second section analyzes the personal narrators by studying their experiences with travel and immobility. The third section studies some of the many cases of second-degree narrators by treating them as one of the several means used by the author to construct a self-referential reflection within the work itself.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.