Les traditions japonaises dans les œuvres de deux compositeurs français du XXIe siècle : Laurent Martin et Jean-Luc Hervé

par Eiko Shiono

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel.

Soutenue le 06-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Marc Battier.

Le jury était composé de Marc Battier, Augustin Berque, Marie-Pierre Lassus, Pierre Michel.


  • Résumé

    Tout au long de leur histoire, les Japonais ont cultivé précieusement leurs propres traditions, tout en assimilant lescultures voisines, celles d’Asie continentale (Chine, Corée), puis celles apportées par l’Occident. Pourtant, aujourd’hui,au début du XXIe siècle, leur vie quotidienne est marquée par le monde occidental et il nous semble que « la traditionjaponaise » commence à tomber en désuétude. Le mot « tradition » prend même une couleur exotique à leurs yeux, etdésormais, ce sont les Occidentaux qui tournent leur regard vers la tradition japonaise. Parmi eux, deux compositeursfrançais, Laurent Martin (1959-) et Jean-Luc Hervé (1960-). L’objet de leurs recherches est le moteur de leur créationmusicale et leur intérêt pour le Japon ne se limite pas à des stéréotypes. Laurent Martin s’intéresse au premier chef à lalittérature japonaise et Jean-Luc Hervé est attiré avant tout par l’agencement du paysage japonais (architecture, jardins).Tous deux sont en quête de ce qui est ignoré ou oublié des Japonais eux-mêmes : « la tradition japonaise », qui est digned’être perpétuée ou remise à jour. Les centres d’intérêt de ces deux compositeurs ont nourri le sujet de notre recherche.Après avoir étudié les particularités des cultures japonaise et française, leurs points communs et ce qui les différencie,nous analyserons Poèmes japonais de Laurent Martin et Effet lisière de Jean-Luc Hervé sous divers angles. À partir deces deux modèles musicaux, nous nous demanderons comment les Japonais eux-mêmes peuvent appréhender leurspropres traditions au sein de la société moderne.

  • Titre traduit

    Some Japanese traditions in the works of two French composers of the 21th century : Laurent Martin and Jean-Luc Hervé


  • Résumé

    During their long history, the Japanese people had managed at the same time to cultivate carefully their own traditionswhile integrating the surrounding cultures, first those of continental Asia (China, Corea), then the Western cultures. Andyet, nowadays, it seems that the daily life of the Japanese people has become more and more westernized while the socalledJapanese tradition is receding. For the Japanese, the term itself of “tradition” seems to take an exotic meaning andhenceforth, Westerners are now mainly taking interest in the Japanese tradition, and among them, two contemporaryFrench composers, Laurent Martin (1959-) and Jean-Luc Hervé (1960-). The object of their research constitutes thedynamic of their musical creation and their interest in Japan is not confined to stereotypes. Laurent Martin’s maininterest lies in Japanese literature while Jean-Luc Hervé is attracted above all by the layout of Japanese landscapes (inarchitecture and gardens). Both are delving into what the Japanese people are ignoring or forgetting, i.e., the “Japanesetradition” which merits to be perpetuated and brought up to date. The fields of interest of the two composers are theobject of this present research. After studying the particularities of Japanese and French cultures, their commun featuresand their differences, we will analyse Laurent Martin’s Poèmes japonais and Jean-Luc Hervé, Effet lisière from variousperspectives. From those two musical models we will then ask ourselves how Japanese people can assess their owntraditions within modern society.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.