La figure du couple machiavélique

par Caroline Belot Gondaud

Thèse de doctorat en Littératures françaises et comparée

Sous la direction de Anne Tomiche.

Soutenue le 11-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en littérature comparée (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Danièle Chauvin.

Le jury était composé de Anne Tomiche, Danièle Chauvin, Florence Godeau, Benoît Tadié, Julie Wolkenstein.


  • Résumé

    La figure du couple machiavélique, présente chez Shakespeare, Laclos, Barbey d'Aurevilly, Henry James, James M. Cain, entre autres, est étudiée selon une triple approche. La première approche, d'inspiration structurale, vise à dégager les éléments constitutifs de la figure et son scénario permanent. L’analyse conduite sur la base de cette approche confirme l'existence de deux matrices, l'une fondée sur le couple Macbeth, l'autre sur le couple de libertins des Liaisons dangereuses. La seconde approche, qui relève d'une démarche herméneutique, met en évidence le substrat biblique de la figure du couple machiavélique dans sa version shakespearienne, qui serait une réécriture du récit de la Chute de la Genèse. La version laclosienne du couple machiavélique serait pour sa part le marqueur de la dégradation des relations amoureuses dans leur conception post-courtoise. Enfin, la troisième approche est esthétique: elle vise à étudier la construction de la figure, son effet sur le lecteur, et sa valeur ajoutée par rapport à la figure canonique du Méchant. Elle s'attache aussi à définir l'esthétique du mal associée à la figure du couple machiavélique.

  • Titre traduit

    The figure of Machiavellian couple


  • Résumé

    The figure of the Machiavellian couple, which appears in Shakespeare, Laclos, Barbey d’Aurevilly, Henry James, James M. Cain, among others, is studied through a three-fold approach. The first one is a structural one and aims at identifying the basic elements of the figure and its scenario. This approach confirms the existence of two matrix, one based on the couple of Macbeth and the other on the pair of libertines of Laclos’ novel Les Liaisons dangereuses. The second approach is interpretative and underlines the biblical basis of the figure of the Machiavellian couple in its Shakespearean version, which is a rewriting of the Fall of Adam and Eve while the couple of Laclos signals the deterioration of romantic relationships in a courtly meaning. The third approach deals with aesthetics and aims at studying the forms and poetics of the figure and its effect on the reader as well as its added value in relation to the “Canon figure” of the Villain. This third approach deals also with the aesthetics of Evil linked to the figure of the Machiavellian couple.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.