La politique ecclésiastique de Byzance envers les pays balkaniques : l'exemple de la Serbie et de la Bulgarie (1346-1402)

par Jonel Hedjan

Thèse de doctorat en Histoire byzantine

Sous la direction de Jean-Claude Cheynet.

Soutenue le 04-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Vincent Déroche.

Le jury était composé de Vincent Déroche, Smilja Marjanović-Dušanić, Paolo Odorico, Annick Peters-Custot.


  • Résumé

    Depuis le IXe siècle l’organisation étatique et ecclésiastique ainsi que la culture spirituelle et matérielle des peuples slaves du Sud se sont directement inspirées de Byzance. Durant la seconde moitié du XIVe siècle, la conquête turque bouleverse les États balkaniques dont l’Empire byzantin. Ces changements ont provoqué des transformations dans le fonctionnement et dans les relations entre les Églises mais aussi entre les États. La présente thèse approfondit les enjeux de la relation entre Byzance et les pouvoirs séculiers et ecclésiastiques des pays slaves des Balkans, la manière dont ces enjeux ont transformé la politique byzantine au sein de cette région, et enfin comment, en retour, l'instabilité politique de ces États a modelé la politique de l’Église byzantine. Il s'agit ainsi de comprendre comment l’Église byzantine a assumé un rôle de gardienne des intérêts séculiers de l'Empire Byzantin en voie de disparition, d’abord face à l’expansionnisme serbe, puis face à la disparition de l’État bulgare et aux ambitions russes, seule puissance orthodoxe en croissance à cette date.

  • Titre traduit

    Byzantine ecclesiastical policy towards the Balkan countries : example of Serbia and Bulgaria (1346-1402)


  • Résumé

    Since the ninth century, many aspects of the state and of the ecclesiastical organization as well as of the spiritual and material culture of the South Slav peoples have been directly inherited from Byzantium. During the second half of the fourteenth century, the Turkish conquest induced drastic changes in the Balkan states including the Byzantine empire. These changes have led to many shifts in the way of functioning but also in the relationship between not only the churches but also between the states. This thesis examines more deeply the issues at stake between Byzantium and the secular and ecclesiastical powers of the Slavic Balkan countries, the way that these issues have transformed the Byzantine policy in this area, and finally how, in return, political instability of these states has shaped the politics of the Byzantine Church. It will thus be an attempt to understand how the Byzantine Church has endorsed the role of guardian of the secular interests of the endangered Byzantine Empire, first facing the Serbian expansionism and then facing the disappearance of the Bulgarian state and lastly facing the Russian's ambitions considering that they were the only growing orthodox power at the time.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 04-12-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.