La question du figement dans les syntagmes prépositionnels sans déterminant de l’anglais et du français

par Alice Violet

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Pierre Cotte.

Soutenue le 04-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Centre de linguistique en Sorbonne (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Salah Mejri.

Le jury était composé de Pierre Cotte, Salah Mejri, Catherine Collin, Claude Guimier, John Charles Smith.


  • Résumé

    Bien que les travaux existants aient montré que les noms sans déterminant étaient particulièrement fréquents dans les syntagmes prépositionnels, les mécanismes régissant leur emploi dans les SP demeurent assez mal connus. Cette thèse présente les résultats d’une étude de corpus synchronique portant sur certains SP spatio-temporels sans déterminant de l’anglais et du français. Nous montrons que ces SP sont extrêmement hétérogènes sur le plan syntaxique, lexical, sémantique et pragmatique ; ils s’inscrivent sur un gradient allant d’expressions pleinement figées et opaques à des séquences transparentes, modifiables et productives. Nos données n’étayent pas l’hypothèse d’un phénomène unifié et strictement grammatical. Cependant, ces SP ne peuvent être simplement considérés comme une collection d’anomalies sans rapport les unes avec les autres ; certains d’entre eux appartiennent à des groupements productifs dans lesquels la syntaxe marquée va de pair avec un sens marqué. Les différences entre les SP anglais et français peuvent tenir soit à la productivité des groupements, soit à leurs caractéristiques sémantiques et/ou pragmatiques, qui reflètent la place et la saillance des noms sans déterminant dans les deux langues. Ce travail montre que l’application de l’analyse constructionnelle à ces SP éclaire leur intégration dans le système linguistique tout en permettant une typologie fine ; il suggère que des interactions plus importantes entre phraséologie et grammaire des constructions seraient particulièrement intéressantes pour l’étude des « moules » phraséologiques et des expressions polylexicales syntaxiquement marquées.

  • Titre traduit

    The question of fixedness in French and English determinerless prepositional phrases


  • Résumé

    Although previous research has shown that bare nouns are particularly frequent in prepositional phrases, the mechanisms underlying their use in PPs remain a relatively understudied topic. This thesis presents the results of a synchronic, corpus-based analysis of several groups of English and French spatio-temporal PPs. The case studies show that determinerless PPs are syntactically, lexically, semantically and pragmatically highly heterogeneous, ranging from fully fixed, opaque expressions to transparent, modifiable and productive sequences. The corpus data does not support the hypothesis of a unified, strictly grammatical phenomenon. However, these PPs cannot be explained away as a mere collection of unrelated anomalies; some of them cluster into productive sub-groupings in which marked syntax correlates with marked meaning. The differences between the French and English PPs can pertain either to the productivity of the groupings, or to their semantic and/or pragmatic properties. In the latter case, the contrasts reflect the place and salience of bare noun constructions in each language. The application of constructional analysis to the PPs is shown to be an illuminating way of accounting for their integration into the linguistic system whilst allowing for a fine-grained typology. This thesis argues that a greater interaction between phraseology and construction grammar would be of particular interest for the study of phraseological “patterns” and syntactically marked multi-word constructs.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.