La Moyenne-Égypte du VIIe au IXe siècle : apports d’une perspective régionale à l’étude d’une société entre Byzance et l’Islam

par Marie Legendre

Thèse de doctorat en Archéologie islamique

Sous la direction de Jean-Pierre Van Staëvel et de Sylvie Denoix.

Soutenue le 06-12-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Anne Boud'hors.

Le jury était composé de Anne Boud'hors, Jean Gascou, Petra M. Sijpesteijn, Mathieu Tillier.


  • Résumé

    Cette thèse propose une étude régionale des deux premiers siècles de l’Islam au cœur de la vallée du Nil. Elle se concentre sur la Moyenne-Égypte, plus précisément sur deux divisions administratives byzantines au moment de la conquête de l’Égypte par l’armée de ‘Amr b. al-‘Āṣ : celle de la capitale de la province de Thébaïde, Antinoé, et une de ses dépendances, la pagarchie d’Hermopolis Magna. Nous suivons dans cet espace les situations de contact entre conquérants et conquis au niveau local, entre les VIIe et IXe siècles, afin d’interroger l’évolution de ces deux catégories d’acteurs jusqu’à l’arrivée des Tulunides (868). Le corpus disponible pour cette étude est formé principalement par des papyrus arabes, grecs et coptes, alors que les sources littéraires s’intéressent très peu à la région. Ce riche ensemble documentaire permet de bien connaître la région et sa population à la fin de l’époque byzantine ainsi que de proposer un point de vue local sur l’histoire de la conquête. Un intérêt particulier est porté au développement d’une administration islamique locale née de la refonte du système régional byzantin en place au milieu du VIIe siècle. Au sein du développement de cette nouvelle structure administrative et provinciale au cours de la période umayyade, Antinoé perd tout statut administratif provincial. Elle prend le nom arabe d’Anṣinā, et Hermopolis celui d’Ašmūn(ayn). Cette dernière devient le principal échelon administratif de la Moyenne-Égypte islamique. En parallèle, nous pouvons suivre le développement d’une communauté musulmane de Moyenne-Égypte, impliquée à partir du VIIIe siècle dans l’administration et au cours de la période abbasside dans la propriété terrienne et dans la vie citadine et villageoise de la région.

  • Titre traduit

    Middle Egypt between the 7th and the 9th century : a regional perspective on the study of a society from Byzantium to Islam


  • Résumé

    This thesis offers a regional study of the two first centuries of Islam in the heart of the Egyptian Nile valley. It concentrates on Middle Egypt, precisely on the administrative divisions of the Byzantine system at the time of the conquest of Egypt by the armies of ‘Amr b. al-‘Āṣ (642) : the capital of the province of the Thebaid, Antinoe, and one of its dependencies, the pagarchy of Hermopolis Magna. Particular focus is given to the relationships between conquerors and conquered in this region between the 7th and the 9th century, the goal being to question the evolution of those two categories until the rise of the Tulunid dynasty (868). The sources available for this research are mainly non-literary papyri written in Arabic, Greek, and Coptic, as literary sources rarely express interest in this region. This rich documentary corpus allows us to examine in detail the administrative geography of the region and its population before the conquest and to offer a local point of view on the history of the conquest. Particular attention is given to the development of a new administrative and provincial structure during the Umayyad period in which the Thebaid is suppressed and Antinoe loses its place in the provincial structure of Egypt. It then appears under the Arabic name of Anṣinā and Hermopolis, as Ašmūn(ayn). The latter becomes the main administrative centre of Middle Egypt in the Islamic period and even supervises Anṣinā. In parallel, we can follow the development of the Muslim community involved in the administration of the region from the 8th century, in landholding and in city and village life in the Abbasid period.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.