La XIIIe dynastie : aspects politiques, économiques et sociaux

par Julien Siesse

Thèse de doctorat en Égyptologie

Sous la direction de Dominique Valbelle.

Soutenue le 11-10-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Nicolas Grimal.

Le jury était composé de Dominique Valbelle, Nicolas Grimal, Daphna Ben-Tor, Pierre Tallet, Michel Valloggia.


  • Résumé

    Les recherches récentes sur la XIIIe dynastie ont abordé séparément les questions chronologiques et politiques d’une part, et celles traitant de l’administration et de la société d’autre part, le résultat étant une vision fragmentée de l’Histoire de cette époque. Il est donc apparu nécessaire d’élaborer une synthèse historique sur la XIIIe dynastie qui réunit ces différentes problématiques. L’originalité de notre travail consiste en une approche globale de la documentation de la période, fondée sur l’étude croisée des sources historiques et archéologiques, royales ou privées, sans les opposer ni en privilégier plutôt l’une que l’autre. Cette entreprise est d’autant plus nécessaire que la XIIIe dynastie n’a été étudiée jusqu’à présent que dans le cadre d’études globales sur le Moyen Empire ou la Deuxième Période Intermédiaire. Elle n’y occupe pas forcément une place très importante et elle y est souvent l’objet d’opinions peu flatteuses. Notre thèse est divisée en quatre chapitres. Les deux premiers sont consacrés à la datation, à l’identification et à l’étude du milieu social des principaux acteurs de la XIIIe dynastie que sont les rois et l’élite de l’administration et du clergé. Les deux derniers traitent de questions politiques, qu’elles soient architecturales, religieuses, économiques ou diplomatiques. Dans le premier chapitre, les limites de la XIIIe dynastie sont fixées, ses souverains identifiés et la famille royale étudiée. Le deuxième est dévolu à l’examen de l’administration et de la société de cette époque et s’articule autour de l’étude prosopographique des élites. L’activité constructrice et les développements religieux de la XIIIe dynastie au sein du territoire traditionnel de l’Egypte sont abordés dans le troisième. Le dernier chapitre traite en partie de thèmes abordés dans les deux précédents, mais dans un contexte géographique différent, celui des marges de l’Egypte et des territoires nouvellement annexés en Basse Nubie et au Levant. Les questions de politiques extérieures y sont également étudiées. Les résultats auxquels nous sommes parvenus contribuent à changer la vision traditionnelle de la XIIIe dynastie, la grande oubliée du Moyen Empire, tant sur les plans politiques, économiques que sociaux.

  • Titre traduit

    The 13th Dynasty : political, economical and social aspects


  • Résumé

    In recent times, the 13th Dynasty has been approached either from a chronological and political perspective or from an administrative and social standpoint. The result is an incomplete view of the History of that period. The need to touch on those different issues in a single historical study quickly arose. Our work is unique in the sense that it tackles the problems of this period in a global way, based upon a crossover study of the historical and archaeological sources, may they be royal or private, without opposing them or favouring one or the other. This attempt at an overview is all the more necessary that the 13th Dynasty has always been examined within general studies on the Middle Kingdom or the Second Intermediate Period but never in its own right. Thereby, it is often looked upon in a superficial manner and poorly considered. Our thesis is split in four chapters. The first two are devoted to the dating, identification and social study of the main protagonists of the 13th Dynasty, which are its kings, high officials and higher priests. The last two deal with political issues, whether architectural, religious, economical or diplomatic. In the first chapter, once the frame of the 13th Dynasty is ascertained and its kings identified, the royal family is examined. The second one is devoted to the administration and the society of that time through a prosopographical study of its elites. We look into the royal work projects and religious developments of the 13th Dynasty inside the traditional borders of Egypt in the third chapter. The last one covers in part some of the issues dealt with in the previous two chapters, but within a different geographical context, that of the edges of Egypt and its newly annexed territories in Lower Nubia and in the Levant. Foreign policies are also considered in this final chapter. The results attained in our thesis contribute to change the traditional view of the political, economical and social aspects of the often overlooked Dynasty of the Middle Kingdom, the 13th one.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 12-12-2017

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.