La Norvège et l'isolationnisme, 1940-1972

par Einar Hallé

Thèse de doctorat en Études germaniques et nordiques

Sous la direction de Jean-Marie Maillefer.

Le président du jury était John Peter Collett.

Le jury était composé de Maurice Carrez.


  • Résumé

    Nous avons d’abord entrepris de tracer un tableau de la Norvège en nous reportant à des ouvrages d’auteurs tels Raymond Aron (1905-1983) et son « Guerre et paix entre nations », de Francis Fukuyama (1952-) avec son étude « The Origins of Political Order » [Les origines de l’ordre politique], de Hans Magnus Enzensberger (1929-), auteur de « Norsk utakt » [La Norvège qui marche à contretemps], d’Henrik Ibsen (1828-1906) et son « Peer Gynt », et de nombreux écrits d’Olav Riste (1933-) et d’autres auteurs.A la fin de cette première partie notre analyse a permis d’identifier l’isolationnisme traditionnel et défensif des Norvégiens que nous désignons comme étant du premier degré, puis une seconde forme d’isolationnisme appelé organique et du second degré, car intériorisé et ainsi occulté.Nos sources principales ont été les Comptes rendus de réunions du Comité des Affaires étrangères et de la Constitution au Storting (Parlement) à Oslo.La deuxième partie de cette thèse traite la période de 1940 à 1949 qui se termine par l’adhésion de la Norvège au Pacte atlantique et l’OTAN en 1949, car le pays n’avait tout simplement pas d’autre choix. En troisième partie nous suivons la Norvège dans une phase d’internationalisation profonde de 1950 à 1972 où le pays adhère, de nouveau sous la contrainte, d’abord à l’Association européenne de libre échange puis cherche à se joindre à la Communauté économique européenne. L’échec au référendum sur l’Europe en 1972 est à imputer en très grande partie à son isolationnisme que nous qualifions d’extraordinaire.

  • Titre traduit

    Norway and isolationism, 1940-1972


  • Résumé

    We start by building up a portrait of Norway by referring to works by authors such as Raymond Aron (1905-1983) and his «War and peace between nations» [Guerre et paix entre nations], Francis Fukuyama (1952-) with his study of « The Origins of Political Order », Hans Magnus Enzensberger(1929-), author of « Out-of-step Norway » [Norsk utakt], Henrik Ibsen and his « Peer Gynt» as well as numerous writings by Olav Riste (1933-) and other contributors.At the end of this first part our analysis has uncovered the traditional and defensive isolationism of the Norwegians which we qualify as being of the first degree, then a second degree isolationism, organic in character, since it is interiorised and hence hidden.Our main sources are accounts of meetings of the “Committee for Foreign affairs and of the Constitution” at the Storting (Parliament) in Oslo.The second part of this thesis deals with the period from 1940 to 1949 where Norway joined the Atlantic pact and NATO in 1949, quite simply because the country had no other choice. In the third part we look at Norway during her period of opening up to the international community from 1950 to 1972 where the country joins, again because she was forced to, first the European Free Trade area (EFTA), then is a candidate for membership of the European Economic Community (EEC). The loss at the referendum on Europe in 1972 is mostly due to her isolationism that we in the end shall qualify as being extraordinary.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nordique (Paris).
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 4 NN 1296 NOR
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.