L’Institut des Hautes Etudes Industrielles et Commerciales de Tianjin (Tientsin) : une institution missionnaire française en Chine, de 1923 à 1951

par Weishuai Tian

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Jacques-Olivier Boudon.

Soutenue le 09-07-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-François Condette.

Le jury était composé de Marianne Bastid-Bruguière, Michel Masson.


  • Résumé

    L’Institut des Hautes Etudes Industrielles et Commerciales de Tianjin, fondé en 1923 et dirigé par les jésuites français, est destiné à la jeunesse chinoise : leur fournir une formation professionnelle de haut niveau comme dans les établissements d’enseignement supérieur de l’Europe, et par eux gagner une bienveillance pour la mission catholique en Chine ; les autorités françaises, espérant distribuer l’influence française, subventionnent cette œuvre dès l’origine et la soutiennent en cas de besoin. L’Institut fut officiellement reconnu par le gouvernement chinois comme « Collège de Gong Shang » en 1933, et « Université de Jingu » en 1948. Il fut enfin nationalisé par le régime communiste en 1951. Cette thèse vise la fondation de l’Ecole, ses évolutions et ses développements dans les changements politiques et sociaux de la Chine moderne ; elle analyse ses rapports avec le monde catholique et les autorités chinoises et étrangères. Malgré une courte période d’existence, comment l’Ecole a écrit ses pages d’histoires ? Est-elle parvenue au but de sa fondation ? Et enfin, sa fermeture est-elle une histoire de héros ?

  • Titre traduit

    Kung Shang University of Tianjin : A French Missionary Institute in China, from 1923 to 1951


  • Résumé

    Kung Shang University of Tianjin, founded in 1923 and directed by the Jesuits, was meant for Chinese youth: provide them with a vocational training of high level like in the educational establishments in Europe and through them gain some favour for the Catholic Mission in China; French authorities, hoping an expansion of the French influence, support this enterprise from the beginning and support it again whenever needed. The Institute was officially recognized by the Chinese Government as “Gongshang College” in 1933, and “Jingu University” in 1948. It was later nationalized by the Communist Regime in 1951. This thesis questions the foundation of this school, its evolution and developments in the context of the socio-political changes of Modern China. It analyses its interactions between the Catholic world and the political authorities, Chinese and Foreign. Within a short period of existence, how did the school write its pages of history? Which pages did it write? Has it reached out the purpose of its foundation? Lastly, its closure. A Hero’s story?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.