La Servante dans l'oeuvre de Marcel Proust : approche intertextuelle

par Momoko Fukuda

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Antoine Compagnon.

Soutenue le 17-06-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur la littérature du XIXe siècle (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sophie Basch.

Le jury était composé de Antoine Compagnon, Sophie Basch, Annick Bouillaguet, Mireille Naturel.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’expliciter l’esthétique et l’éthique de Marcel Proust par le biais du personnage de la servante et du thème du dévouement qui lui est lié, en inventoriant ses sources d’inspiration possibles et en débrouillant sa « polychromie intertextuelle ». La première partie tente de mesurer la portée esthétique propre à l’image de la servante à travers le langage, l’art du quotidien ou la religion qui la caractérisent, en examinant l’influence d’Anatole France, de Gustave Flaubert, de John Ruskin et de Joris-Karl Huysmans. Par la suite est abordée la question du dévouement qu’incarne le personnage de la grand-mère de la Recherche, par une lecture comparative avec les Goncourt, Paul Hervieu, Alphonse Daudet, qui explorent le sacrifice méconnu et la tragédie de la mère, puis avec Pierre Loti et Charles Baudelaire, qui ont traité de l’amour et de la culpabilité du fils. Cette thèse se conclut par une étude sur le personnage énigmatique de la femme de chambre de la baronne Putbus, antithèse de l’image de l’humble servante, en analysant l’influence d’Anna de Noailles, afin de mettre en lumière l’ambivalence du désir proustien.

  • Titre traduit

    The Servant in the works of Marcel Proust : an intertextual approach


  • Résumé

    This thesis aims to clarify Proust’s aesthetics and ethics through both the character of the servant and the devotion theme, which is closely related to the former, by listing the author’s possible sources of inspiration and unravelling the “intertextual polychromy”. The first chapter attempts to measure the aesthetic importance peculiar to the servant found in language, the art of daily life or religion, which define the character, by examining the influence of Anatole France, Gustave Flaubert, John Ruskin and Joris-Karl Huysmans. Secondly, the question of devotion, incarnated by the grandmother in À la Recherche, is treated, by a comparative reading with the Goncourt brothers, Paul Hervieu, and Alphonse Daudet, who explored the mother’s unrecognized sacrifice and tragedy, then with Pierre Loti and Charles Baudelaire, who dealt with filial love or culpability. This thesis concludes with a study of the enigmatic character of the Baroness Putbus’s chambermaid, antithesis of the image of the humble servant, by examining Anna de Noailles’ influence, in order to throw light on the ambivalence of Proustian desire.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 17-06-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.