Les Couleurs dans la poésie de Rimbaud

par Yoshihito Tajima

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de André Guyaux.

Soutenue le 19-09-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) , en partenariat avec Littérature française XIXe-XXIe siècles (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Henri Scepi.

Le jury était composé de Henri Scepi, Jean-Luc Steinmetz, Olivier Bivort.


  • Résumé

    Dans le domaine de l’optique, les savants ont réfléchi, depuis l’Antiquité, aux couleurs. Dans les beaux-arts, par sa nature accidentelle, la couleur a été traitée comme un élément inférieur au dessin. L’enseignement scolaire a suivi cette tendance. Cependant, au milieu du XIXe siècle, apparaissent divers ouvrages de vulgarisation traitant des couleurs. Leur point de vue est alors le savoir-vivre, l’éducation, l’ésotérisme, l’optique, l’art ou la technologie. Notre thèse a pour objectif de comprendre en quoi le traitement des couleurs est original dans les poèmes en vers de Rimbaud, en relation avec l’épistémè du XIXe siècle. Dans les poèmes de Rimbaud, les couleurs parlent du poète ; de son éducation, ses préoccupations, sa pensée politique ou religieuse et même l’enjeu poétique de son œuvre. Nous nous sommes concentré sur le symbole des couleurs, négligé jusqu’à présent, et sur les effets physiologiques et les impressions visuelles dont Goethe ou Chevreul ont traité. Rimbaud n’invente ni les couleurs spectrales, ni les correspondances entre sons et couleurs, ni le symbolisme des couleurs. Il s’inspire d’idées existantes, et les combine pour inventer une nouvelle langue poétique. Il superpose les couleurs symboliques provoquant des associations d’idées, aux couleurs spectrales. Dans « Voyelles », le poète implique sa méthode dans la description de l’arc-en-ciel, dans l’évocation sonore des lettres de l’alphabet grec et dans le symbolisme de cinq couleurs. L’originalité de sa démarche tient à la convergence de ses différents moyens d’expression. C’est cet emploi des couleurs qui contribue à la création d’une nouvelle langue poétique.

  • Titre traduit

    The Colors in the poetry of Rimbaud


  • Résumé

    In the field of optics, scientists have studied colors since ancient times. In Arts, because of its accidental nature, color is treated as a element lower than drawing. School education has followed this tendency to neglect the color. However, during the mid-nineteenth century appeared various books about colors, in the fields of etiquette, education, esotericism, optics, art and technology. Our objective is to find what makes the use of colors unique in the verse poems of Rimbaud, in consideration of the nineteenth century episteme. In his poems, colors speak of the poet; his education, his concerns, his political or religious thought and his poetics. We focused on the symbols of colors, which was neglected so far, and on the physiological effects and visual impressions treated by Goethe and Chevreul. Rimbaud do not invent neither the spectral colors, nor the correspondences between sounds and colors, nor color symbolism. He draws inspiration from existing ideas, and combines them to invent a new poetic language. He superimposes symbolic colors creating associations of ideas, on spectral colors, which maintain order in optics. In "Voyelles", he introduces his poetics through the description of a rainbow, the sonorous evocation of letter of the Greek alphabet, and the symbols of five colors. The originality of his approach lies in the convergence of its different means of expression. His use of color thus leads to the creation of a new poetic language.episteme. In his poems, colors speak of the poet; his education, his concerns, his political or religious thought and his poetics. We focused on the symbols of colors, which was neglected so far, and on the physiological effects and visual impressions treated by Goetheand Chevreul. Rimbaud do not invent neither the spectral colors, nor the correspondences between sounds and colors, nor color symbolism. He draws inspiration from existing ideas, and combines them to invent a new poeticlanguage. He superimposes symbolic colors creating associations of ideas, on spectral colors, which maintain order in optics. In "Voyelles", he introduces his poetics through the description of a rainbow, the sonorous evocation of letter of the Greek alphabet, and the symbols of five colors. The originality of his approach lies in the convergence of its different means of expression. His use of color thus leads to the creation of a new poetic language.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.