L’histoire de la cité d'Euhespérides, depuis sa fondation jusqu'à son abandon (fin du VIIe – milieu du IIIe siècle avant J.-C.)

par Salah Zubi

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de François Lefèvre.

Soutenue le 20-06-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) .

Le président du jury était Catherine Dobias.

Le jury était composé de Catherine Dobias, Christophe Chandezon, Vincent Michel.


  • Résumé

    Euhespérides (Benghazi) en Cyrénaïque (Libye), est une ville grecque, fondée à la fin du VIIe ou début du VIe siècle avant J-C. La ville est purement grecque, elle a été fondée et habitée par les Grecs, jusqu'à ce qu'ils l'abandonnent. Abandonnée au milieu du IIIe siècle avant J-C., elle n'a jamais été réoccupée. La date de la fondation de la cité est plus ancienne qu'on ne le pensait, elle a été fondée par les Grecs venus de différentes régions de la Grèce. L'une des principales raisons de la fondation d'Euhespérides dans ce lieu est la présence du port naturel connecté au lac. Le noyau de la ville était situé sur la colline de Sidi Abeid, sur le bord nord de la sebkha Es-Selmani. Ensuite, la cité s'est étendue dans toutes les directions. La première mention de la ville est venue d'Hérodote à trois reprises. Les fouilles sur le site de la ville ont commencé en 1952, après avoir identifié son emplacement par la photographie aérienne.Par les grandes quantités de céramiques découvertes sur le site, de deux types – céramiques fines et communes– en plus des amphores de transport, il s'est avéré que le volume des échanges commerciaux de la cité était considérable, et que l'importation incluait différentes régions du monde méditerranéen.Euhespérides a été abandonnée au milieu du IIIe siècle avant J-C, et ses habitants ont alors été déplacés vers un autre site, Béréniké, situé à trois km à l'Ouest. La principale raison de l'abandon était une décision politique, mise en œuvre par la force. Cette décision a été prise par Ptolémée III et son épouse, Bérénice, pour punir la population de sa résistance à la nouvelle autorité, en démolissant la cité et imposant à sa population de quitter la cité par la force.

  • Titre traduit

    History of the city of Euhesperides since its foundation until its abandonment (late 7th - mid-3rd century BC)


  • Résumé

    Euesperides (Benghazi) in Cyrenaica, east of Libya is a Greek city, founded in the late seventh or early sixth century BC. The city is purely Greek; it was founded and inhabited by the Greeks, until they were abandoning it. Abandoned in the middle of the third century BC., It was never reoccupied. The date of the founding of the city is older than previously thought; it was founded by the Greeks from different regions of Greece. One of the main reasons of the foundation of Euesperides in this place is the presence of natural port connected with the lake. The nucleus of the city located on the hill of Sidi Abeid, on the northern edge of the Sebeka Es- Selmani. Then, the city has expanded in all directions. The first mention of the city came from Herodotus in three times. The excavations at the site began in 1952, after identifying its location by aerial photography. By large amounts of pottery discovered on the site of two types - fineware and coarseware , in addition to the amphorae of transport, it turned out that the volume of trade of the city was considerable, and that the importation included different regions of the Mediterranean world.Euesperides was abandoned in the mid-third century, and its inhabitants were then moved to another site, Berenice, located three kilometers to the west. The main reason for the abandonment was a political decision, implemented by force. This decision was taken by Ptolemy III and his wife, Berenice, to punish the people of his resistance to the new authority, demolishing the city and imposing its population to leave the city by force.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.