Etudes des constructions participiales en -ing de l'anglais contemporain

par Marie Dubois-Aumercier (Dubois)

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Pierre Cotte.

Soutenue le 28-06-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Centre de linguistique en Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Wilfrid Rotgé.

Le jury était composé de Wilfrid Rotgé, Catherine Collin, Monique De Mattia, Claude Guimier.


  • Résumé

    La présente recherche traite des constructions participiales en –ing de l’anglais contemporain. Elle s’appuie sur un corpus de plus de 1700 occurrences de participiales issues de romans et d’articles de journaux, ainsi que sur le British National Corpus et le Corpus of Contemporary American English. Les participiales ont pour caractéristique majeure ne pas expliciter les liens syntaxiques et sémantiques qui les unissent à la proposition dont elles dépendent. Pour expliquer les fondements linguistiques de cette propriété, la recherche établit une typologie détaillée des participiales, étudie les relations qu’elles entretiennent avec leur sujet, ainsi que la nature de l’incidence et de la prédication qui les caractérisent, et détaille les interprétations sémantiques qu’elles peuvent recevoir. Elle montre que la valeur sémantique basique des participiales est la circonstance concomitante, soit un simple lien établi entre deux procès qui forment une unité dans l’esprit de l’énonciateur. Ce sont les traits spécifiques du co- et du contexte qui peuvent modifier cette valeur basique pour déboucher sur l’interprétation finale, adverbiale ou adjectivale, de la participiale. La recherche propose, dans le cadre de la psychosystématique de Gustave Guillaume, des hypothèses susceptibles d’expliquer le comportement syntaxique et sémantique des participiales ; elle montre qu’il est directement lié au sens du participe présent, dont il est postulé que l’incidence est interne et qu’il code la simultanéité et l’imperfectif dans tous ses emplois.

  • Titre traduit

    A study of –ing participle constructions in contemporary English


  • Résumé

    This research deals with –ing participle clauses in contemporary English. It is based on a corpus totalling over 1,700 participle clauses collected from novels and newspaper articles, and it also relies on data from electronic corpora – the British National Corpus and the Corpus of Contemporary American English. The main characteristic of –ing participle clauses is that they lack an explicit syntactic and semantic link to their superordinate clause: to shed light on the linguistic phenomena accounting for this specificity, the research establishes a detailed typology of –ing clauses, studies their relationship to their subjects, investigates the specific nature of their incidence and predication, and provides a detailed analysis of their semantic indeterminacy. It shows that their basic semantic value is one of attendant circumstance – a mere link between two events or states that form a unit in the speaker’s mind. The characteristics of the co- and context may alter this basic value to give the clause its final (adjectival or adverbial) meaning. The research puts forward hypotheses to account for the syntactic and semantic characteristics of –ing participle clauses within the framework of Gustave Guillaume’s psychosystematic theory: it shows the syntactic and semantic behaviour of –ing clauses can be directly traced back to the meaning of the –ing participle, which, it is hypothesised, has an internal incidence and expresses simultaneity and imperfectivity in all of its uses.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.