Métamorphoses hallucinatoires et mutations des personnages dans les romans d’Amin Maalouf

par Sandrine Meslet

Thèse de doctorat en Littératures française et comparée

Sous la direction de Beïda Chikhi.

Soutenue le 13-05-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Littératures françaises et comparée (Paris) .

Le jury était composé de Anne Douaire-Banny, Judith Miller, Frédéric Lagrange.


  • Résumé

    L’œuvre romanesque d’Amin Maalouf propose un traitement particulier du personnage qui dépasse le cadre habituel de son analyse. Objet de toutes les attentions mais aussi de tous les débordements, le personnage reflète l’ensemble des problématiques qui opèrent à l’intérieur de la fiction. On trouve ainsi dans les romans d’Amin Maalouf une contamination, voire même une dissémination, du personnage vers d’autres instances. Ces instances le prolongent en peuplant, à leur tour, le roman et en se proposant d’y laisser une empreinte poétique.Les métamorphoses et les mutations successives, dont le roman fait l’objet, viennent relayer sa présence, lui octroyant une dimension nouvelle. En multipliant ses appartenances et ses origines, la fiction propose un voyage à travers les multiples facettes du personnage qui lui permettent de renouer avec sa nature originelle. Tourné vers le mouvement, aspirant à se redéfinir au travers des autres instances textuelles, le personnage s’impose comme un véritable agent romanesque. La thèse propose ainsi de révéler précisément les tenants de ces métamorphoses et de ces mutations romanesques, afin de mettre en lumière les infinis prolongements qui concourent à l’élaboration d’une poétique singulière.

  • Titre traduit

    Hallucinatory metamorphosis and mutations of the characters in Amin Maalouf’s fictions


  • Résumé

    Amin Maalouf’s novels offer a special treatment of the character beyond the usual scope of its analysis. The object of all attention and excesses, the character reflects all issues operating within the fiction. Thus we find in Amin Maalouf’s fiction a sort of contamination, even a release of the character to other authorities. Throughout the novel these authorities extend adopt traits of the main character as personifications. They extend its presence their presence, occupy the fiction in their turn and try to leave a poetic mark.Metamorphoses and successive mutations, of which the novel is the subject, just relay its presence, giving it a new dimension. Increasing its appurtenances and its origins, fiction offers a journey through the many facets of character that allow it to return to its original nature. Facing movement, aspiring to redefine itself through other textual authorities, the character stands out as a true romantic agent.The thesis proposes to reveal precisely the proponents of these metamorphosis and mutations of fictions to highlight the infinite extensions that contribute to the development of a singular poetic.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.