Pour une approche sociomusicologique des processus de création musicale. « Faire la musique » en natation synchronisée

par Irina Kirchberg

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de François Madurell et de Hyacinthe Ravet.

Soutenue le 24-05-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Institut de Recherche en Musicologie (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de Nicolas Donin, Michel Duchesneau, Bruno Péquignot.


  • Résumé

    Huit paires de jambes jaillissant de l’eau simultanément et scandant des mouvements identiques au rythme fulgurant d’une musique entraînante. Voilà ce que l’on retient généralement des ballets de natation synchronisée que proposent les retransmissions télévisées d’épreuves sportives internationales. Alors que les journalistes et les spectateurs témoignent de leur émerveillement face à ces réalisations, on pourrait légitimement s’interroger sur la teneur musicale, entre collages, arrangements et compositions inédites, de ces manifestations sportives. En s’intéressant d’un peu plus près à ce monde sportif on découvrirait qu’un compositeur, Jean-Michel Collet, collabore depuis 1996, avec l’équipe de France de natation synchronisée. Une série de questions se poserait alors : pourquoi un musicien collabore-t-il avec cette équipe ? Comment des entraîneures et un musicien arrivent-ils à travailler ensemble ? Sur la base de quels critères (musicaux et/ou sportifs) ces acteurs parviennent-ils à coordonner leurs actions pour créer une musique de ballet ? En somme, comment analyser les processus de création musicale en natation synchronisée ? Dans son enquête, l’auteure mobilise les outils de la musicologie et de la sociologie pour faire saillir les caractéristiques stylistiques de ces musiques de ballet. L’analyse des documents formant le corpus de cette thèse (transcriptions musi-chorégraphiques, entretiens, compte rendus d’observation, corpus journalistique, etc.) montre notamment que « faire la musique » en natation synchronisée relève de savoirs et de savoir-faire inscrits dans une tradition sportive, de l’utilisation et de l’appropriation de conventions, de négociations et autres compromis qui témoignent de la dimension éminemment collective des processus de création artistique.

  • Titre traduit

    A Sociomusicological Analysis of the Creative Processes in Music “Music Making” in Synchronized Swimming


  • Résumé

    Eight pairs of legs simultaneously arising from the water, and with identical movements marking the lightning rhythm of a lively music. This is the vision one usually holds from a broadcasted synchronized swimming international competition. Sportscasters and viewers giving rave reviews on skills and figures, it seems rightful to question the value of the music heard with these routines, be it a mix, an arrangement, or an original composition.Investigations conducted within the synchronized swimming world reveal that a composer, Jean-Michel Collet, is a long-time associate to the French national team. Questions arise: why does a musician commit to working in such an environment? How do different partners, i.e. coaches, one musician, manage to work hand-in-hand? What are the criteria, musical and/or athletic, that both parties need to meet, in order to make water ballet music happen? In short, how can the creative processes in music, concerning synchronized swimming, be addressed and analyzed?Analytical methods used in musicology and sociology are called upon by the inquiring author, in order to point out the stylistic characteristics of water ballet music. At the core of this research work, analysis of multiple documents, e.g. transcribed sheet music using ballet marks, records of interviews, on-site personal collections of data, news articles, shows that “music making” in synchronized swimming falls under the law of a tradition in sports, with its own rules and know-how. Actors in both fields need to grasp and take advantage of conventions. Negotiations and other kinds of settlements establish the fact that interaction and teamwork are major components found in the creative processes.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.