Chants populaires néo-helléniques. La mort

par Alexandra Schina

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Henri Tonnet.

Soutenue le 10-05-2014

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Etude et édition de textes médiévaux (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de Sophie Vassilaki, Gunnar De Boel, Dominique Arnould.


  • Résumé

    L’étude à trait à la conception populaire grecque moderne de la mort et de la vie dans l’au-delà, reflétée dans les chants populaires néo-helléniques. Elle présente la mentalité païenne héritée de l’Antiquité et les éléments provenant de la religion chrétienne. Elle décrit les préoccupations sentimentales et sociales: le destin personnel du défunt, la dissolution de la famille, le changement de statut social des gens, l’importance de la conservation du deuil. Elle parle des caractéristiques des divinités funéraires: Charos, les tentatives pour le racheter, le combat avec lui, sa coexistence avec Dieu; les psychopompes de caractère chrétien et la conception populaire du Diable. Elle analyse les moments précédant, pendant et juste après la mort et leur cérémonial: les signes de la mort, les adieux, la confession et le dernier souffle. Les lamentations sont analysées: leurs caractéristiques, leur cérémonial, leur importance et leur contenu (les couples, les orphelins, les veuves, les membres de la famille, les jeunes gens, les vieillards, les émigrés). La sépulture et son cérémonial (le dernier baiser, la descente en terre, le tombeau et la consolation) sont présentés, ainsi que le rôle du deuil influençant l’avenir des membres de la communauté traditionnelle. Nous présentons la relation entre les vivants et les morts: la séparation et ses conséquences, l’envie de contacter les morts (l’envoi de choses, la montée et la descente dans l’Hadès, la reconnaissance entre les défunts, les demandes de retour, les messes de commémoration). Nous analysons finalement l’image populaire du monde d’en bas (Hadès), du Paradis et de l’Enfer, ainsi que les idées sur la Résurrection.

  • Titre traduit

    Modern Greek folk songs. Death


  • Résumé

    The research relates the Modern Greek conception of death and life after death, as it is reflected in modern folk songs. It presents the pagan mentality, inherited from the antiquity, and the elements resulting from the Christian religion. It describes the sentimental and social concerns: the personal destiny of the dead, the familial dissolution, the changes in people’s social status, the importance of mourning’s preservation. It presents the characteristics of death divinities: Charos, the attempts to redeem him, the battle against him and his coexistence with God; the divinities of Christian character and the demotic perception of the Devil. It treats the moments before, during and just after death and their ceremonial: the death signs, the farewells, the confession and the ultimate breath. Laments are analyzed: their characteristics, their ceremonial, their importance and their contents (couples, orphans, widows, family members, young and old people, emigrants). Burial customs and ceremonials (the ultimate kiss, the lowering down the earth, the grave and the consolation) are presented, as well as the mourning’s influence on the family members’ future in traditional society. The relation between the living and the dead is treated: separation and its outcomes, the desire to contact the dead (sending things, the ascent and descent from and into Hades, the recognition among the dead, the demands of return, the Masses of Remembrance). Finally we analyze the demotic conception of the world below (Hades), of Paradise and Hell, as well as the ideas about the Resurrection.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 10-05-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.