Pétrarque, le poète des métamorphoses

par Anne-Marie Telesinski

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Anna Fontes.

Le président du jury était Philippe Guérin.

Le jury était composé de Anna Fontes, Philippe Guérin, Luca Marcozzi, Marco Santagata, Fabio Zinelli.


  • Résumé

    Lire la poésie de Pétrarque sous l'angle de la métamorphose est en soi une approche originale, d’autant plus que la métamorphose s'y présente sous de multiples formes : élément narratif explicite, transformation implicite par la métaphore, allusion à des mythes ovidiens, mutatio extérieure et intérieure des personnages de la fabula lyrique autobiographique, transformation des textes et de la poétique de l'auteur au fil du passage du temps, lui-même métamorphosant. Cette thèse aborde la poétique de Pétrarque en-dehors des sentiers battus, en étudiant d'abord la tradition médiévale des commentaires allégoriques des trois mythes ovidiens, Daphné, Méduse, Narcisse, qui sont fondamentaux dans les Rerum Vulgarium Fragmenta, afin de déterminer ensuite les points de contact ou de divergence avec les poésies du livre. C’est également par une démarche nouvelle que ces trois mythes principaux, auxquels s'ajoutent des fables secondaires, sont appréhendés d’après la chronologie réelle de l'écriture et ses interférences avec la construction progressive du livre-canzoniere. La thématique métamorphique d’ascendance ovidienne est ainsi confrontée à la problématique de la mutatio animi augustinienne. Enfin, la double présence des mythes métamorphiques et de la métamorphose comme réécriture, autobiographique ou métapoétique, est élargie aux Triomphes et à la poésie latine (Epystole, Africa, Bucolicum Carmen), jamais étudiés dans cette perspective.

  • Titre traduit

    Petrarch, the poet of metamorphoses


  • Résumé

    Reading Petrarch's poetry from the angle of metamorphosis is in itself an original approach, all the more since metamorphosis takes there many different forms : a narrative explicit component, implicit transformation by metaphor, allusion to ovidian myths, external and internal mutatio of the characters of the lyric and autobiographical fabula, transformation of the texts and the author's poetics with the passing of time, which has itself a metamorphosing action. This thesis approaches Petrarch's poetics geting off the beaten paths, by studying first the medieval tradition of allegorical commentaries, particularly those concerning three ovidian myths, Daphne, Medusa, Narcissus, which are fundamental in the Rerum Vulgarium Fragmenta, with the purpose to determine then common features and divergences with the poems of the book. These three main myths, completed by secondary fables, are also studied by means of a new method, that is according to the chronology of writing and its implications with the progressive construction of the canzoniere. The metamorphic theme, of ovidian origin, is in this way confronted to the problematic of the augustinian mutatio animi. Lastly, the double presence of metamorphic myths and of metamorphosis as rewriting, autobiographical or metapoetical, is extended to the Triumphs and to latin poetry (Epystole, Africa, Bucolicum Carmen), never analysed from that viewpoint.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.