Le Corps qui pense, l'esprit qui danse - l'acteur dans sa quête de l'unité perdue

par Sirlei Alaniz

Thèse de doctorat en Etudes théâtrales

Sous la direction de Georges Banu.

Soutenue le 13-10-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette étude aborde le thème de la quête de vérité menée par l’acteur. Partant du « paradoxe de l’acteur » qui met en lumière la tension qui se joue entre Forme et Spontanéité, ainsi que sa difficulté à être simultanément artiste et œuvre d’art. Or une recherche comparative sur le théâtre Occidental/Oriental, et d’autres sources telles que les pensées de Georges Gurdjieff et de François Delsarte nous ont conduit à considérer le travail du comédien d’un point de vue trinitaire, en prenant en compte les trois éléments essentiels que sont son corps, son émotion et son esprit. La quête de vérité que mène l’acteur tout au long de sa vie doit s’enraciner dans une compréhension de sa propre nature trinitaire et d’un éventuel manque d’harmonie qui peut résulter dans des comportements automatiques et stéréotypés. Cette vision nous a servi de base pour mener une étude de la pensée de certains grands réformateurs du théâtre du XXe siècle. Ainsi, les méthodes de Jerzy Grotowski et d’Etienne Decroux sont analysées à partir des approches de l’organicité et de l'artificialité selon la perspective de Grotowski. Notre but est de trouver une possible complémentarité entre les travaux de ces deux investigateurs, dans la quête de l’équilibre du trinôme corps-émotion-esprit. Finalement, l’acteur doit cultiver simultanément ses trois centres pour unifier le créateur, l’artisan et la matière de son œuvre, et retrouver ainsi sa vraie Présence sur scène.

  • Titre traduit

    The Thinking Body, the Dancing Mind - the Actor in his Quest for the Lost Unity


  • Résumé

    This study begins with the actor’s quest for truth. Starting from the « actor’s paradox » which shines light on the tension that plays between Form and Spontaneity, and the difficulty of being simultaneously artist and work of art. A comparative research of Occidental/Oriental theatre, and other sources such as the thoughts of George Gurdjieff and François Delsarte led us to consider the work of the actor from the point of Trinitarian view, taking into account the three essential elements that are his body, his emotion and his mind. The quest for the truth that drives the actor has to begin with the comprehension of his own nature of this human trinity; before the understanding of its fragmentation, that is, the lack of harmony that can exist between these three principle functions and the danger of falling into automatic and stereotypic behaviors and reactions. This study allows us to observe the thought of certain great theatre reformers of the 20th century. Therefore, methods of Jerzy Grotowski and Etienne Decroux are analyzed using approaches of organicity and artificiality from the perspective of Grotowski. Our objective is to find a possible complementarity between the works of these two researchers in the quest for balance of the trinity body/emotion/intellect. Finally, the actor must simultaneously cultivate the three centers in order to unify the creator, the artisan and the matter of his work, and find his true presence on stage.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.