La réception de la littérature albanaise en France : de la vulgate réductrice à la réception créatrice (1970-2011)

par Ornela Todorushi

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue le 30-09-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Philippe Daros.

Le jury était composé de Jean Bessière, Philippe Daros, Ariane Eissen, Frosa Pejoska-Bouchereau.


  • Résumé

    Une question posée en 1970 par la critique française est le point de départ de ce travail : « y-a-t-il des écrivains en Albanie? » Cette thèse s'emploie à creuser les différentes strates de la réception des écrivains albanais en France. En partant de l'interrogation sur les attentes de lisibilité envers la littérature albanaise, nous analysons le processus de sa réception. En considérant d'une part cette réception avant la publication du Général de l'armée morte, qui s'avère être une non-réception et, d'autre part, le succès immédiat de ce roman de Kadare, nous mettons en évidence l'horizon d'attente d'une œuvre albanaise dans la France de 1970.Par le biais de la notion de lisibilité, nous démontrons la réception en termes d'émergence de la littérature albanaise et le processus de création du personnage Kadare, par la vulgate critique. Ce personnage deviendra par la suite le moule réceptacle dans lequel devront se couler les autres écrivains albanais. La caractéristique principale de ce moule semble être la considération des écrivains albanais comme des témoins du traumatisme historique du pays. Pourtant, les écrivains récusent ce statut d’homo politicus, ils se revendiquent homo poeticus, détruisant ainsi le moule, à commencer par Kadare lui-même. Ceci permet le passage d'une vulgate réductrice à une réception créatrice de la littérature albanaise. Opérée par l'écrivain français Éric Faye, la réception créatrice permet une forme de consécration de la littérature albanaise qui, nourrie depuis toujours par les grands noms de la littérature européenne, devient, à son tour, impulsion créatrice pour un écrivain européen.

  • Titre traduit

    The reception of albanian literature in France : from a simplistic vulgate to a creative reception (1970-2011)


  • Résumé

    The starting point of this work is a question of the ’70s French literary critics : “Are there writers in Albania ?” This work aims to analyze the different layers of the process of reception towards Albanian writers in France during the last 40 years.We analyze the process of albanian litterature reception starting from the question about readability expectations towards it. Considering firstly the reception before the publication of the General of the dead army and secondly the immediate success of this Kadare’s novel, we underline the expectation features towards the Albanian literature in France during the ’70s. Using the concept of readability as a background, we show that this reception encompasses two main features : Albanian literature as an emergent literature and the creation process of a prototypical character named ’Kadare’ from the French vulgate critic. This character will become the pattern to which all Albanian writers would henceforth have to fit.From the perspective of the critic, the main feature of this pattern seems to be the consideration of Albanian writers as witnesses of the historical trauma in their country. The Albanians writers, on the other hand, challenge this status of homo politicus and declare themselves as homo poeticus, breaking the pattern, starting from Kadare himself. This allows a shift from a simplistic vulgate to a creative reception towards Albanian literature. Operated by the French writer Eric Faye, creative reception can be seen as a form of consecration of the Albanian literature, since Albanian literature which has always been nourished from the great names of European literature becomes itself a creative impulse for a European writer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.