Peuples allemand et américain des années 1945-1960 : regards croisés entre poésie et photographie. Comment toucher le nerf d’une époque ? René Burri, Les Allemands ; Hans Magnus Enzensberger, Landessprache ; Robert Frank, Les Américains ; Allen Ginsberg, Howl and other poems

par Alice Matrau

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Stéphane Michaud.

Soutenue le 19-06-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Tiphaine Samoyault.

Le jury était composé de Stéphane Michaud, Tiphaine Samoyault, Barbara Agnese, Michel Deguy.


  • Résumé

    Dans une Allemagne détruite et divisée qui tente de faire face à son passé nazi, et dans une Amérique aux prises avec le maccarthysme et la guerre froide, quatre jeunes poètes et photographes scrutent les soubresauts de l’histoire. René Burri dans Les Allemands, Hans Magnus Enzensberger dans Landessprache, Robert Frank dans Les Américains, et Allen Ginsberg dans Howl and other poems se font les consciences de leur époque. Ils conçoivent leur pratique artistique comme l’exercice d’une essentielle critique face à un ordre social établi qui ne l’autorise guère. A travers mots et images, ils passent au crible la pensée dominante (« american way of life », « melting-pot », « miracle économique », « culpabilité collective ») et font saillir les paradoxes et apories qui la sous-tendent. Tant bien que mal, ils tentent de dessiner les contours d’une identité à la fois collective – celle d’un peuple – et individuelle – la leur, aux prises avec une société dans laquelle ils éprouvent toutes les difficultés à s’incarner. Ils trouvent appui auprès de figures littéraires, frères de révoltes contemporains ou passés, qui les accompagnent dans leur résistance. Chacun à leur manière, ils explorent de multiples voies/voix, réelles ou imaginaires, pour échapper aux formes d’enfermement et d’aliénation qui pèsent sur eux : itinérance, voyage, anarchie, utopie, drogue, folie, dédoublement poétique. A des degrés divers, leur geste poétique ou photographique se traduit en un geste phénoménologique qui s’abreuve d’images ou de sensations aiguisant la perception. C’est par ce geste, à la fois créateur et critique, qu’ils touchent au nerf de leur époque.

  • Titre traduit

    German and American people in 1945-1960 : cross-comparison between poetry and photography. How to capture the spirit of the age? René Burri, Les Allemands, Hans Magnus Enzensberger, Landessprache, Robert Frank, Les Américains, Allen Ginsberg, Howl and other poems


  • Résumé

    Four young poets and photographers trawl through the troughs and peaks of history in a divided and destroyed Germany struggling to come to terms with its Nazi past and an America grappling with McCarthysm and the Cold War. René Burri in Les Allemands, Hans Magnus Enzensberger in Landessprache, Robert Frank in Les Américains, and Allen Ginsberg in Howl and other poems are the consciences of their time. They see their artistic activity as an essential criticism of a social order which only grudgingly allows them to do so. They thoroughly examine the prevailing opinion ("American way of life", "melting pot", "economic miracle", "collective responsibility") through their words and images and in doing so cast light on the paradoxes and aporiae that underline it. Somehow, they attempt to draw the outlines of an identity that is both collective – that of a people – and individual – their own, all the time battling against a society in which they have difficulty existing. They grasp at literary figures, rebellious brothers from the present or the past who give them comfort in their act of resistance. Each in his way explores several paths and voices – real or imaginary – in order to escape from the imprisonment and alienation that threatens him: wandering, traveling, anarchy, utopia, drug-use, madness or a poetical dual personality are all brought to bear. In various degrees their poetical or photographical gesture finds expression in a phenomenological gesture that feeds on living images and sensations that sharpen the sense of perception. It is with this critical gesture, at the same time both creative and critical, that they capture the spirit of their age.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.