Les discours en interaction de la presse en ligne. Propositions pour une théorisation de la coproduction journalistique

par Ricardo Augusto López Díaz

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Guy Lochard.

Soutenue le 23-05-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Communication, information, médias (Paris) (équipe de recherche) et de Communication Information Médias / CIM (laboratoire) .

Le président du jury était Franck Rebillard.

Le jury était composé de Guy Lochard, Franck Rebillard, Jean-Michel Utard, Patrick Charaudeau.


  • Résumé

    Ce travail vise à présenter les caractéristiques des discours en interaction produits par la presse en ligne. Nous pensons à titre d’hypothèse que, d’une part, une analyse sémiolinguistique de la presse en ligne peut redéfinir, à partir d’une perspective actualisée, le contrat de la communication médiatique, et, d’autre part, que cette analyse sémiolinguistique de la presse en ligne peut nous conduire à introduire des éléments pour une théorie de la coproduction journalistique. En conclusion générale, après analyse du corpus sélectionné, composé d’informations publiées par quatre titres de référence (TheNewYorkTimes.com, DerSpiegel.de, ElPaís.com et LeMonde.fr), nous affirmons que la presse en ligne cherche à susciter des débats (polémiques) chez ses lecteurs afin de renforcer les bases de sa logique économique de machine productrice de sens. Le journalisme dit citoyen ou participatif relève, pour l’instant, d’une stratégie publicitaire et commerciale qui séduit les lecteurs en vantant les nouvelles possibilités offertes par le web. Même s’il est vrai qu’aujourd’hui grâce à ces dernières tout le monde peut être journaliste, tout le monde en revanche ne dispose pas des ressources techniques et des dispositifs de communication dont jouit la presse en ligne. Et surtout, il est impossible à l’internaute-journaliste d’avoir une portée équivalente dans le vaste et invisible auditoire des réseaux télématiques.

  • Titre traduit

    The Discourses in Interaction of the Online Press. Propositions for a Theorizing of the Journalistic Coproduction


  • Résumé

    The aim of this paper is to present the characteristics of the discourses in interaction generated by the online press. Our hypothetical matrix justifies, in one hand, that a semiolinguistic analysis of the online press can redefine, from a current perspective, the contract of the mass media communication, and, in other hand, that the semiolinguistic analysis of the online press can lead the introduction of the theoretical components of the journalistic coproduction. As a general conclusion, after conducting an analysis of the selected corpus, consisting of digital information published by four reference headers (TheNewYorkTimes.com, DerSpiegel.de, ElPaís.com and LeMonde.fr), we argue that online press intends to promote (controversial) discussions among its readers in order to strengthen the foundations of its economic logic as a sense-making machine. The so-called citizen or participatory journalism is, for now, an advertising and marketing strategy that appeals to readers, and plunges them into a wave of changing situations in which, it is true, everyone can now be a journalist, but never with the same technical resources, communication devices, and, above all, the same range in the vast and invisible audience of such networks.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.