Les politiques linguistiques de la Turquie (1923-2013) : quelle gestion de la diversité linguistique ?

par Murat Alicigüzel

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Jean-Claude Beacco.

Soutenue le 14-04-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Équipe d'accueil Didactique des langues, des textes et des cultures (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Michel Mevlut Bozdemir.

Le jury était composé de Jean-Claude Beacco, Michel Mevlut Bozdemir, Corinne Weber, V. Doğan Günay.


  • Résumé

    La Turquie, avec une population avoisinant les 75 millions d'habitants et abritant pas moins de quarante-sept groupes, de taille variable, de nature "ethnique", "religieuse" ou "linguistique", conserve une structure sociale et culturel multiethnique et multilingue.Le projet de construction de la nation turque, déclenché dans les années 1930, visait à créer une singularité culturelle et linguistique en conformité avec l'idéologie de l'État nation. La candidature de la Turquie à l'Union européenne ainsi que l'ouverture de son économie au marché international invite désormais la Turquie à modifier des perspectives, en s'engageant dans une politique de convergence avec l'Union européenne dans plusieurs domaines parmi lequel figure la gestion de la diversité linguistique. En prenant acte de l'importance de la diversité linguistique dans une Europe multilingue, le Conseil de l'Europe et l'Union européenne ont opté pour une politique en faveur de la diversité linguistique qui a pour objectif la valorisation et le développement d'une éducation plurilingue comprenant la langue nationale, les langues étrangères ainsi que les langues régionales et minoritaires. Cette recherche se donne pour objectif de caractériser la gestion de la diversité linguistique en Turquie et de décrire l'évolution des politiques linguistiques mises en œuvre sur le plan législatif, éducatif et culturel. Ceci en ce qui concerne la langue turque, les langues étrangères et les langues régionales et minoritaires, dans une vision holistique.

  • Titre traduit

    Language policies of Turkey (1923-2013) : which management of the linguistic diversity ?


  • Résumé

    Turkey, with a population reaching 75 million people, consists of more than forty seven ethnical groups in different sizes varying in terms of religion, language and race. Inthe 1930s, a policy aiming single language and single culture was adopted within the scope of the efforts to build the "Turkish nation" due to the nation-state ideology. Turkey, which opened its economy to international markets and became a candidate to European Union in the 1990s, has guaranteed to make changes in many areas within the framework of the programme for alignment with the European Union acquis. The management of linguistic diversity also takes place among these promises.The Council of Europe and European Union, which amphasize the importance of linguistic diversity in multilingual Europe, have adopted an approach supporting multilingualism. It is aimed to assess the official language, foreign languages, regional an minority languages within a multilingual education system through the adopted policy. The aim of this research is to examine the development of the linguistic policies in Turkey ine the fields of education, legislation and culture through a holistic approach including the Turkishlanguage, foreign languages, regional ans minority languages by discussing the management of the linguistic diversity in Turkey.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.