Le personnage de farce et son interprète : Pratiques des farceurs professionnels parisiens (1610-1686)

par François Rémond

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Gilles Declercq et de Jean de Guardia.

Soutenue le 28-03-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Martine de Rougement.

Le jury était composé de Gilles Declercq, Jean de Guardia, Martine de Rougement, Claude Bourqui, Bernard Faivre.


  • Résumé

    Si le genre théâtral de la farce médiévale est un sujet exploré depuis longtemps par la recherche théâtrale, l’étude de sa postérité au XVIIème siècle en est encore à ses balbutiements. En particulier, il n’a pas encore été élaboré de système conceptuel global qui permette de rendre compte des spécificités de la « forme moderne » de ce genre marginal basé sur les traditions culturelles populaires, dont restent de nombreux témoignages polymédiatiques, attestations littéraires ou représentations visuelles. Ce travail se propose donc de fournir une codification structurelle du genre, appuyée sur une base documentaire cohérente, qui permette de rendre compte à la fois de ses spécificités de construction dramaturgique et des modalités concrètes de sa pratique. Dans ce but, il sera procédé à une analyse des éléments constitutifs de cette forme scénique à l’aide de l’outillage développé dans le champ de l’anthropologie des médias populaires afin d’aboutir à la mise en place d’une typologie articulée sur les rapports fonctionnels des personnages récurrents ou « Masques » créés par les farceurs, interprètes polyvalents spécialisés dans cette forme théâtrale. Ce découpage typologique en sept personnages-fonctions sera précisé par la constitution d’un inventaire détaillé des interprètes de « Masques » actifs sur la scène parisienne depuis l’organisation des groupements de farceurs au sein des troupes de théâtre de la capitale dans les années 1610, à la fin du genre sur les théâtres officiels durant les années 1680. Ce catalogage systématique des farceurs en lien avec leur fonctionnalité scénique permettra ensuite de reconstituer la chronologie de l’activité de ces praticiens au sein des différentes troupes de la capitale en resituant précisément leur production dans le contexte plus large de l’évolution de l’ensemble des pratiques théâtrales de l’époque, donnant ainsi l’occasion de mesurer précisément l’influence qu’exerce tout au long du siècle la farce sur les formes théâtrales régulières.

  • Titre traduit

    The farce character and its performer : Practices of the parisian professional farce players (1610-1686)


  • Résumé

    Whereas the theatrical genre of medieval farce has been an area explored since a long time, the study of its successors in the 17th century is at its very beginning. In particular, a comprehensive conceptual system that could account for the specific features of the modern form of a marginal genre based on popular cultural traditions has yet to be developed, despite a great numbers of polymediatic records of this theatrical practice, in visual or written form. This work propose a structural codification of the genre, based on a coherent and consistent documentary base, in order to account for the specifics in the construction of its dramaturgy as well as of the practicalities of its practice. To this end, we will conduct a thorough analysis of the structural components of this theatrical form with the help of the methodological tools used in anthropological studies of popular media in order to establish a typology based on the functional relations of the stock characters (or “Masks”) created by the actors specialized in this particular theatrical genre. The typological division into seven character types will be exemplified through the creation of a detailed inventory of the performers in “Masks” on the Parisian stage, from the emergence of farces players in theatre troupes in the 1610s to the end of this theatre form in the official theatres in the 1680s. This systematic approach linking the farce players to a specific dramaturgic functionality will allow reconstructing a chronology of this practice in the different Parisian troupes. This will give the opportunity to replace the activity of the farce performers in the global evolution of the theatrical practices during the century, in order to the show the influence of the farce on the contemporary regular theatre forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (802 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 763-795, index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DC 502 (1-2)
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.