La cotraduction : domaine littéraire coréen-français

par Mikyung Choi

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Fortunato Israël et de Jin-Mieung Li.

Soutenue le 26-02-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Marianne Lederer.

Le jury était composé de Fortunato Israël, Marianne Lederer, Jean-René Ladmiral.


  • Résumé

    Nous nous sommes donné pour objectif d'étudier les questions posées par la traduction littéraire en B à partir du coréen effectuée en binôme par un traducteur coréen et un cotraducteur spécialiste de la langue d'arrivée, et d'en préciser les conditions de réussite.En matière littéraire du coréen vers le français, ce couplage vise à pallier l'absence de traducteurs français capables de travailler seuls.L'opération traduisante étant effectuée par des traducteurs coréens travaillant en B, l'exigence formelle de la traduction littéraire implique l'intervention d'un réviseur français.De plus en plus d'œuvres coréennes sont traduites selon cette modalité et publiées en France. Nous avons analysé les différentes étapes du processus, de la compréhension à la réexpression, à la lumière e la théorie interprétative de la traduction en tentant de montrer pourquoi le concept clé de la déverbalisation légitime la cotraduction, l'activité traduisante étant une opération de texte à texte, non de langue à langue. La première partie de notre recherche est consacrée à l'étude du cadre théorique (définition des notions auxquelles nous recourons, description de la théorie interprétative) et pratique (aperçu de l'état présent de la traduction française des textes littéraires coréens). Dans la deuxième partie, nous avons analysé des exemples de traduction en montrant le cheminement des échanges entre le traducteur et le cotraducteur, et en précisant la nature du guidage donné par le premier au second ainsi que la nature de la contribution de ce dernier. Nous aboutissons à la conclusion qu'une pratique souvent considérée seulement comme un pis-aller peut prétendre à produire des textes d'une réelle qualité littéraire dès lors que la technique mise en œuvre respecte les conditions que nous tentons de définir ici.

  • Titre traduit

    Co-translation : korean-french literary field


  • Résumé

    Our aim was to study the issue of literary translation when it is carried into the B language of the translator (here from Korean to French) with the assistance of a co-translator native speaker of the target language and to point out the conditions of success. In the field of literary translation from Korean into French, this kind of team-work aims at overcoming the lack of French translators able to produce literary standard translations by themselves. When the translation is done by a Korean translator working into his B language, a thorough work of editing and rewriting is required due to the formal requirements of literary writing. An increasing number of Korean novels and short stories are translated by such a dual team and published in France.We analyze the different steps of the process of translation, from understanding to reformulation in the light of the Interpretive Theory of Translation, trying to show why the key concept of “de-verbalization” makes co-translation justifiable, translation being defined as an operation from text to text not from language to language.The first part of our research is devoted to the theoretical aspects of our study (definition of some key notions, mainly of the Interpretive Theory of Translation) and its practical aspects (general survey of translated Korean literary works into French). In the second part, we analyze a large number of our translation samples with the objective of showing the sort of dialog the translator and her co-translator entertain, and underlining the nature of guidance proposed by the first one to second one and the contribution of the last one.Our conclusion is that, thanks to this dual-team process, often wrongly considered as a lesser evil, we are able to produce quality literary translation provided that the method implemented takes into account the conditions we describe here.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.