L'évolution de la figure de Salomé dans la littérature française du XXème siècle.

par Nina Tian

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Mireille Calle-Gruber et de Dali Shen.

Le président du jury était Béatrice Didier.

Le jury était composé de Mireille Calle-Gruber, Dali Shen, Béatrice Didier, Yulong Hu.


  • Résumé

    Étant un personnage secondaire issu de l’épisode évangélique qui raconte le martyre de Jean-Baptiste, Salomé est devenue un des thèmes préférés dans la littérature et les arts de la seconde moitié du XIXe siècle. En faisant partie des « femmes fatales », elle correspond bien aux interprétations fin-de-siècle : la faiblesse de l’homme, le pouvoir de la femme, l’esthétique raffinée mais morbide, la décadence nonchalante mêlée à un effroi irrémédiable. Le célèbre drame d’Oscar Wilde fait d’elle le sujet d’une réflexion philosophique du désir et de la mort. La fin du XIXe siècle ne signifie pas la fin de l’évolution de la figure de Salomé. Au contraire, elle constitue un nouveau point de départ. Au XXe siècle son histoire a connu non seulement un enrichissement au niveau structurel, mais aussi une diversification formelle. Aujourd’hui, les textes qui abordent Salomé forment un système. La formation et la transformation de ce système demande une observation qui porte une attention particulière à la continuité et à la rupture, à l’héritage et au renversement. Lorsque la danseuse est mise à côté du martyr, l’histoire doit faire face au déchirement : l’homme et la femme, le vocable et le visuel, l’ascétisme et le désir…d’où l’incertitude et la diversité de l’interprétation qui permettent à l’histoire de Salomé de résister à l’écoulement du temps. L’existence d’une multitude de textes sur le même mythe crée un espace où l’étude intertextuelle est rendue possible.

  • Titre traduit

    The evolution of the figure of Salome in French literature of the twentieth century


  • Résumé

    As a secondary character from the Gospel story that recounts the martyrdom of John the Baptist, Salome became one of the favorite themes in art and literature of the second half of the nineteenth century. As one of the “ femmes fatales ”, this figure corresponds to the Fin de Siècle imagination : the man’s weakness , the women’s power, the refined aesthetic but morbid, the decadence mixed with an irremediable terror. The famous play of Oscar Wilde made her the subject of a philosophical reflection of the desire and the death. The end of the nineteenth century doesn’t mean the end of the evolution of this mythic figure. On the contrary, it becomes a new starting point. In the twentieth century, Salome’s story has been enriched not only at the structural level, but also by a formal diversification. Today, the writings about Salome form a system. The formation and transformation of this system requires an observation that pays particular attention to the continuity and rupture, to the inheritance and reversal. When the dancer is compared to the martyr, the Salome’s story has to face a series of contrast : man and woman, word and vision, asceticism and desire ... The uncertainty and the diversity of interpretation allow the story of Salome to resist the passage of time. A multitude of texts on the same myth creates a space where the intertextual study is possible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.