Ennui et création dans la littérature du XXe siècle

par Isis Ascobereta

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Philippe Daros.

Soutenue le 25-06-2014

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Claude Viot-Murcia.

Le jury était composé de Philippe Daros, Claude Viot-Murcia, Pierre Civil, Pierluigi Pellini.


  • Résumé

    Depuis le XVIIe siècle, l’étude de la notion d’ennui a connu une évolution constante en Occident qui lui a permis de se détacher des autres concepts auxquels elle était préalablement associée, notamment ceux de mélancolie, de tædium vitæ et d’acédie. Au XXe siècle, le discours sur l’ennui en philosophie, en sociologie et en psychanalyse s’intéresse spécialement aux rapports entre l’homme et le monde à partir des représentations individuelles et collectives du temps, de l’action et de la vocation. Ces trois composantes de l’ennui aident à comprendre comment ce phénomène s’est répandu dans les sociétés postmodernes et comment il est devenu une forme d’expérience (Erfahrung) pour l’individu capable de se confronter à ses propres limites en tant que sujet agissant et ennuyé. Les cinq romans retenus pour le corpus littéraire du XXe siècle (Senilità de Svevo, Le Puits d’Onetti, Malone meurt de Beckett, L’Ennui de Moravia et La Télévision de Toussaint) analysent l’ennui à travers la mise en abyme de la création. En effet, les cinq héros se heurtent au paradoxe caractéristique de l’ennui profond qui les incite à s’engager dans la voie de l’action créatrice tout en les enfermant dans l’inertie contemplative de leur milieu immédiat. L’ennui permet aux héros-ennuyés de comprendre leur situation dans le monde, d’appréhender l’instant présent et d’aller au-delà de la représentation première de ce qu’ils considéraient leur réalité. Leur expérience de l’ennui, rendue manifeste à travers leur création, permet aux héros d’accéder enfin au statut de configurateurs de monde, au sens de Heidegger.

  • Titre traduit

    Boredom and Creation in the 20th Century Literature


  • Résumé

    Since the 17th century, the study of the concept of boredom has known a continual evolution in the Occident, which allowed it to be separated it from other associated concepts such as melancholy, tædium vitæ and acedia. In the 20th century, the discourse on boredom in philosophy, sociology and psychoanalysis took an interest in the relationship between the individual and the world, based on the personal and collective representations of time, action and vocation. These three components of boredom help to understand how this phenomenon spread through postmodern societies and how it became a form of experience (Erfahrung) for the individual able to bring himself face to face with his own limits as an acting subject and as an ennuye. The five novels chosen for the literary corpus of the 20th century (Svevo’s As a Man Grows Older, Onetti’s The Pit, Beckett’s Malone Dies, Moravia’s The Empty Canvas and Toussaint’s Television) analyze boredom through a mise en abyme of the creation. Indeed, the five heroes face the characteristic paradox of boredom that encourages them to engage in the path of the creative action while being restrained by the contemplative inertia of their immediate environment. Boredom enables the heroes-ennuyes to understand their situation in the world, to comprehend the present moment and to go beyond their first representation of what they called their reality. Their experience of boredom is made manifest through their creation that allows them to finally reach the status of world-forming, in Heidegger terms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.