Un romancier d'aventures à la Belle Epoque : paul d'Ivoi (1856-1915) et ses "Voyages excentriques".

par Marie Palewski

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Daniel Compère.

Le président du jury était Jean-Yves Tadié.

Le jury était composé de Daniel Compère, Jean-Yves Tadié, Michel Bernard Cartron, Anne-Simone Dufief.


  • Résumé

    Publiés en volumes chez l’ancienne librairie Furne entre 1894 et 1917, les « Voyages excentriques » de Paul d’Ivoi constituent une collection prisée par la jeunesse à la Belle Epoque. Ces romans d’aventures inscrits dans la lignée de Jules Verne sont très représentatifs de leur temps, avec des intrigues enracinées dans un contexte politique proche du moment de leur écriture. Soucieux de contribuer à la formation patriotique et morale de leurs lecteurs, ils s’appliquent à soutenir l’œuvre coloniale de la France, à promouvoir les valeurs de la République française et à célébrer le rayonnement du pays à travers le monde. L’action, qui présente souvent un enjeu diplomatique international, suscite le voyage en terre étrangère et la rencontre avec d’autres nationalités dont la vision est le reflet des relations amicales ou conflictuelles que la France entretient avec elles. Mais de la réalité, les « Voyages excentriques » basculent dans la fiction en usant des diverses ressources que leur offre le genre du roman d’aventures alors à son apogée. L’exotisme et la fantaisie scientifique sont les deux thèmes les plus représentés, parfois agrémentés d’une touche policière ou d’espionnage. Dans sa pratique du roman d’aventures, Paul d’Ivoi cultive l’art de la variation par rapport à ses prédécesseurs, affirmant sa propre manière dans l’inventivité de ses gadgets scientifiques merveilleux ou la place prépondérante qu’il donne aux femmes. Il connut un grand succès au début du XXème siècle comme cadeau d’étrennes, livre de prix, fascicule populaire, feuilleton de quotidien à un sou, adapté au théâtre et même au cinéma. Son originalité réside surtout dans la notion d’excentrique qui fédère sa collection de romans Belle Epoque.

  • Titre traduit

    An adventure writer of Belle Epoque : paul d’Ivoi (1856-1915) and his "Voyages Excentriques"


  • Résumé

    Published in volumes between 1894 and 1917 by the former bookshop Furne, Paul d’Ivoi’s "Voyages Excentriques" made up a collection which was very much valued by the youth of the Edwardian Era.These adventure novels, in the tradition of Jules Verne, were highly representative of their time with plots deeply rooted in the political ideas pervading then. They were anxious to contribute to the patriotic and moral moulding of their readers and applied to support the colonial work of France while promoting the values of the French Republic and celebrating its influence all over the world. The action, which often deals with international diplomatic stakes, sends the characters abroad to meet other nationalities whose visions reflect their relationships with France, whether friendly or of conflict.However the "Voyages Excentriques" swing from reality into fiction using the various means that adventure novels, then at their peak, offered them. Exotism and scientific extravagance are the main themes, often accompanied with detective stories or spy fiction as secondary sorts. When writing his adventure novels, Paul d’Ivoi carefully paid attention to differentiating himself from his predecessors, asserting his own manner by inventing wonderful scientific gadgets or giving a preponderant role to women. His books were a great success at the turn of the 20th century as New Year’s gifts, school prizes, popular manuals or cheap serials which were adapted on stage or even in movies.He is most original in his dealing with eccentricity which is to be found all through his collection of Belle Epoque novels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.