Juger l'art contemporain dans les médias de masse. Les critères d 'évaluation dans les journaux télévisés et sur Internet entre 2007 et 2011.

par Thomas Legrand

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Fabrice d' Almeida.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de recenser les critères qui permettent de donner sens aux oeuvres d’art contemporain dans l’espace public. Lors des conflits d’opinions, les protagonistes sont amenés à monter en généralité pour justifier leur point de vue, ce qui permet au chercheur d’avoir accès aux valeurs qui confèrent un sens à l’objet. Cependant, l’emprise du discours promotionnel du monde de l’art contemporain et les contraintes ayant transformé la critique d’art en un journalisme désengagé et consensuel rendent problématique la légitimité d’une critique négative dans l’espace public. L’enquête a d’abord porté sur les sujets développés par les journaux télévisés sur l’art contemporain afin d’appréhender les critères mobilisés par ce journalisme de communication qui tente de satisfaire la variété des valeurs admises par la société. Par la suite, les disputes des profanes sur le réseau social YouTube ont été analysées. Celles-ci donnent accès à une prise de parole libérée des contraintes du monde de l’art et du journalisme permettant à des critiques négatives de s’exprimer. Grâce à une sociologie des valeurs et une analyse du discours, il fut possible de typifier les arguments recevables dans l’espace public.Cette typification permet d’énoncer l’hypothèse que le sens politique donné à l’art désamorce, paradoxalement, la possibilité d’une polémique. Cette politisation de l’art favorise des critères d’évaluation des oeuvres dont la cohérence apparaît en considérant l’insolite comme une nouvelle catégorie esthétique commune à différentes pratiques culturelles.

  • Titre traduit

    Judging contemporary art in the mass media. The assessment criteria in the newcast and on the Internet between 2007 and 2011


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to identify criteria to understand how contemporary artworks make sense in public space. When conflict of opinions happen, protagonists are led to rise in generality to justify their point of view, which allows the researcher to access at values giving a meaning to the object. However, the influence of the promotional discourse from the contemporary art world and the constraints that transformed art criticism in a journalism disengaged and consensual make problematic the legitimacy of a negative critique in the public space. First, the research focused on the subjects covered by newscast about contemporary art in order to understand criteria raised by this communication journalism that tries to satisfy the variety of accepted values by society. Then, disputes on the social network YouTube were analyzed. These give access to a speech freed from the constraints of the art world and journalism where the expression of a negative critique is possible. Thanks to sociology of values and a discourse analysis, it was possible to typify the receivable arguments in the public sphere. This patterning allows to state the hypothesis that the political meaning given to art defuses, paradoxically, the possibility of controversy. This politicization of art promotes evaluation criteria of artworks whose consistency appears considering the ‘‘insolite’’ as a new aesthetic category common to different cultural practices.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque de l'Université Panthéon-Assas (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.