Chronostratigraphie et paléoenvironnements des fonds de vallée du bassin français de l'Escaut

par Laurent Deschodt

Thèse de doctorat en Géographie physique

Sous la direction de Charles Le Coeur et de Pierre Antoine.

Le président du jury était Jean Sommé.

Le jury était composé de Charles Le Coeur, Pierre Antoine, Pascal Bertran.

Les rapporteurs étaient Jef Vandenberghe, Philip Leonard Gibbard.


  • Résumé

    Le Début Glaciaire peut être conservé à la faveur d’une protection par les loess postérieurs et la progradation des versants. Les dépôts de fonds de vallée antérieurs aux Weichselien sont rencontrés sous trois formes : (a) des nappes graveleuses accumulées en piedmont du haut-pays, (b) des dépôts eemiens isolés et à faible profondeur (c) des dépôts fluviatiles du Saalien et de l’Eemien à une vingtaine de mètres de profondeur dans la plaine de la Lys et dans la partie aval de la Deûle et de la Marque. Il s’agit alors du comblement de la «vallée flamande». La chronostratigraphie et les variations des pentes longitudinales du bed rock suggèrent une morphogenèse récente (depuis le Saalien). Une attention particulière a été portée aux enregistrements pléniglaciaires d’activités fluviatiles sur versant et dans les extrémités amont du réseau de talwegs. Les périodes du Pléniglaciaire inférieur et moyen weichseliens sont mal documentées. Des indices indirects suggèrent une forte activité fluviatile pendant le Pléniglaciaire inférieur. Quelques formations limoneuses enfouies dans les plaines sont attribuées au Pléniglaciaire Moyen. La base du Pléniglaciaire supérieur est érosive. La période se divise en : (a) une phase d’activité fluviatile intense, (b) à partir d’environ 22 ka, une forte rétractation du réseau hydrographique actif et un remblaiement fluvio-éolien massif. Un modèle d’évolution de petite vallée en zone loessique à la fin du Pléniglaciaire supérieur weichselien est proposé. Le Tardiglaciaire est principalement connu à travers les enregistrements complémentaires d’Houplin-Ancoisne et de Dourges.

  • Titre traduit

    Chronostratigraphy and paleoenvironments of the valley bottoms of the French Scheldt river catchment


  • Résumé

    Early Glacial layers can be preserved in favor of protection of the subsequent loess and progradation of slopes. The valley bottoms deposits anterior to the Weichselian can be of three different natures: (a) accumulations of gravel layers at the foot of hight country, (b) shallow isolated Eemian deposits, (c) Saalian and Eemian fluvial layer about twenty meters deep in the Leie river plain or in downstream section of the Deûle and Marque rivers. In this case, they fill the “Flemish valley”. The chronostratigraphy and changes of longitudinal bed rock slopes suggest a recent morphogenesis (since Saalian) propbablu related to the paleogeographic evolution of the North sea basin. Particular attention has been paid to records of fluvial activity on slopes and in the upstream extremities of the talwegs network. The lower and middle pleniglacial weichseliens are poorly documented. Indirect evidences suggest a strong fluvial activity during the Lower Pleniglacial. Some buried silt formations are attributed to the Middle Pleniglacial, without certainty. The lower limit of the Upper Pleniglacial is erosive. The Upper Pleniglacial is divided into: (a) a phase of intense fluvial activity, (b) from about 22 ka, a severe shrink of the active hydrographic network and a massive fluvio-aeolian filling. We propose a modele for the morphosedimentary evolution of a small valley in loess area context during the Weichselian Upper Pleniglacial. Lateglacial is mainly known through the complementary records of Houplin-Ancoisne and of Dourges.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.