À l'ombre des feuilles de laurier : les équipements osseux solutréens du sud-ouest de la France : apports et limites des collections anciennes

par Malvina Baumann

Thèse de doctorat en Préhistoire. Ethnologie. Anthropologie

Sous la direction de Nicole Pigeot.

Soutenue le 10-12-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Archéologie (Paris) , en partenariat avec Archéologies et sciences de l'Antiquité (Nanterre) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Jean-Michel Geneste.

Le jury était composé de Nicole Pigeot, Marianne Christensen, Jean-Marc Pétillon, Despina Liolios.

Les rapporteurs étaient Josep Maria Fullola Pericot, Jean-Jacques Cleyet-Merle.


  • Résumé

    Le Solutréen est une chronoculture du Paléolithique supérieur identifiée en France et dans la péninsule ibérique entre 25000 et 23000 cal BP. Son industrie lithique est immédiatement reconnaissable à ses pointes foliacées, souvent retouchées par pression. Son industrie osseuse en revanche, est considérée comme peu spécifique. En réalité, peu de chose étaient jusque là connues de l’importance, de la composition ou de l’évolution de cette industrie, encore moins des procédés de fabrication mis en œuvre ou des activités auxquelles elle était liée.Afin d’en dresser un premier bilan nous avons étudié l’équipement en os, bois de cervidé et ivoire de 4 grands gisements de référence du sud-ouest de la France. L’étude révèle que l’industrie osseuse solutréenne se compose surtout d’outils peu transformés. Parmi eux, les compresseurs, utilisés pour réaliser la retouche par pression, renvoient directement aux productions des pointes lithiques foliacées et deviennent de ce fait un marqueur de la période. Les débitages du bois de renne sont réalisés par fracturation, une modalité considérée jusque là comme spécifiquement Badegoulienne. Son utilisation au Solutréen permet de relancer la question d’une parenté entre les deux chronocultures.Nous avons eu recours à l’expérimentation et mis l’accent sur les traces techniques et fonctionnelles pour palier l’absence de référentiels relatifs à ce mode de production et à ce type d’objet. Dans tous les cas, nos résultats ont été contraints par la nature des collections archéologiques, toutes issues de fouilles menées entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. La révision critique de leur composition nous a conduits à redéfinir les limites du corpus solutréen. Si l’industrie osseuse solutréenne possède de réelles particularités, l’étendue de sa diversité reste à explorer.

  • Titre traduit

    In the shadow of the leaf points : solutrean bone equipments from South-Western France : what can ancient archeological collections tell us?


  • Résumé

    The Solutrean culture is a stage of the French and Spanish Upper Paleolithic, from between 25000 and 23000 cal BP. Its lithic industry is immediatly recognizable thanks is leaf points often shaped by pressure. Inversely, its bone industry is seen a being poorly specific. Actually little was know about the extent, the composition and the evolution of the Solutrean bone industry and even less about tools making and fuction.In order to take a first stock we have studied bone, antler and ivory equipment from 4 famous Solutrean settlements of South Western France. Our study shows that the Solutrean bone industry mainly consist of little shaped tools. Among them, pressure flaking tools are directly related to the production of the lithic leaf points and therefore can be seen as a cultural marker. Blank production is done by fracturing, a process which was regarded as being specifically Badegoulian. This allows to restart the debate about the relationship between the two cultures.Through an experimental approach we put the emphasis on the technical and the functional traces for palliating the lack of frame of reference related to this mode of production and this kind of object. In all cases, our results were compelled by the makeup of the archeological collections, resulting from excavations of the end of the XIXth and the beginning of the XXth century. A critical review of their composition led us to reconsider the perimeter of the Solutrea assemblage. If he Solutrean bone industry has very distinctve features, the extend of its diversity remains to be explored.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.