Systèmes d'innovation et territoires : un jeu d'interactions ; les exemples de l'anarcade et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso

par Sarah Audouin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Tallet et de Laurent Gazull.

Le président du jury était Hervé Rakoto-Ramiarantsoa.

Le jury était composé de Bernard Tallet, Laurent Gazull, Baptiste Hautdidier.

Les rapporteurs étaient Eduardo Chia.


  • Résumé

    Avec la globalisation des échanges et la nécessité de répondre à de nouveaux enjeux liés au changement climatique et à la crise énergétique, les agricultures africaines sont sollicitées pour produire de nouvelles cultures. L‘introduction de ces dernières dans les espaces productifs a connu des succès, comme le cas de l‘anacarde (noix de cajou) en Afrique de l‘Ouest ou des déconvenues, comme c‘est actuellement le cas du jatropha dans toute cette région. Ces résultats ont des intensités, des rationalités, des formes, des trajectoires diverses en fonction des espaces dans lesquels ils ont lieu. Ainsi au sein d‘un même pays, certaines régions s‘empareront de ces cultures alors que d‘autres les rejetteront plus ou moins rapidement. Comprendre les raisons de ces succès et échecs en relation avec leur localisation est un enjeu majeur pour accompagner au mieux ces changements. Ainsi, cette thèse questionne la forme et la dynamique d‘une innovation agricole au regard de son ancrage territorial. Actuellement, le concept de Système d‘Innovation (SI) offre un cadre d‘analyse systémique des processus d‘innovations. Mais ce dernier est généralement appliqué à des échelles nationales ou sectorielles ; la dimension territoriale n‘y est que rarement prise en compte. L‘objectif de cette thèse est de construire un cadre d‘analyse territorial de l‘innovation selon une approche fonctionnaliste, permettant d‘identifier les fonctions que le SI et le territoire doivent activer conjointement pour que l‘innovation puisse se diffuser. Ce cadre a été construit à partir de la littérature et d‘observations de terrain avant d‘être appliqué aux cas de l‘anacarde et du jatropha dans le sud-ouest du Burkina Faso. La démarche mise en place, allie des enquêtes, une analyse spatiale de l‘innovation et une grille d‘évaluation des relations entre fonctionnement du SI et fonctionnement des territoires. Les résultats mettent en évidence des facteurs de blocage et les synergies expliquant le degré d‘adoption de l‘innovation, tels que l‘accessibilité du territoire, sa capacité d‘échange, son système productif, la légitimité de ses institutions, etc. Ils permettent de comprendre la dynamique de l‘innovation agricole comme un processus d‘interactions successives avec le territoire et mettent également en lumière le rôle de l‘innovation dans les changements territoriaux en cours. La grille d‘analyse offre aussi des perspectives d‘utilisation prédictive pour évaluer le développement d‘une innovation selon les caractéristiques des territoires. Enfin, des recommandations sont formulées en faveur d‘actions localisées et priorisées afin d‘améliorer l‘efficacité des systèmes d‘innovation agricoles.

  • Titre traduit

    Innovation systems and territories : a set of interactions ; the examples of cashew nut and jatropha in Southwestern Burkina Faso


  • Résumé

    Due to globalization of trade and the need to fulfill the challenges raised by climate change and the energy crisis, African agricultures are required to grow new crops. Their insertion in productive spaces has been successful like the cashew nut in West Africa, or has encountered some setbacks as it is currently the case of jatropha across the region. These results have intensities, rationalities, forms and various trajectories, depending on the spaces in which they take place. Thus, within a country, some regions will be able to take hold of these crops whereas others won‘t and will reject it more or less rapidly. Understand the inner workings of success or failures in connection with their localization is a major issue to provide the best support to these changes. So, this PhD thesis questions the shapes and dynamics of agricultural innovation in terms of its territorial integration. Currently, the Innovation System (IS) concept provides a systematic analytical frame for innovation processes. But it is usually applied to national or sectorial levels; territorial dimension is rarely taken into account. The objective of this thesis is to build a territorial analysis of the innovation in a functionalist framework, identifying the functions that the IS and the territory must activate jointly for innovation to diffuse. This analytical framework has been built on the literature and on field observations, then it has been implemented on the cases of cashew nut and jatropha in the south-west region of Burkina Faso. The developed approach combines surveys, a spatial analysis of innovation and evaluation of the relations between IS and territories functioning. Results highlight synergies and blocking factors explaining the degree of adoption of innovation, such as the accessibility of the territory, its ability to exchange, its productive system, the legitimacy of its institutions, etc. They provide a means for understanding the dynamics of agricultural innovation as a process of successive interactions with the territory, and also highlighting the role of innovation in current territorial changes. The analytical framework provides also perspectives for a predictive approach to assess the future development of an innovation according to the characteristics of the territories. Finally, recommendations are made for localized and prioritized actions in order to improve the efficiency of agricultural innovation systems.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.