Une réévaluation du matériel peint du palais des califes abbassides à Samarra

par Fatma Dahmani

Thèse de doctorat en Histoire, histoire de l'art et archeologie

Sous la direction de Alastair Northedge.

Soutenue le 16-12-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l'art (Paris) , en partenariat avec Orient et Méditerranée (Ivry-sur Seine, Val de Marne) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Catherine Jolivet-Lévy.

Le jury était composé de Alastair Northedge, Barbara Finster.

Les rapporteurs étaient Etienne de La Vaissière, Anna Caiozzo.


  • Résumé

    Le matériel peint du Palais califal de Samarra est issu d'une fouille datant de 1913, il a traversé deux guerres mondiales et a été distribué sur plusieurs institutions à travers le monde. En outre la seule publication significative dont il a fait objet date de 1927 (Malereien) et il n'a pas été réévaluée depuis à l'exception de quelques études (iconographiques pour la plupart) aux interprétations divergentes. Ce travail fait d'abord une mise au point sur l'état actuel des peintures murales et des jarres peintes issues de ce Palais. Une analyse combinant l'observation directe de ce qui est conservé avec les données des archives et la confrontation avec ce qui est publié est ensuite proposée. En prenant en compte les travaux récents dont le Palais a fait objet et les publications plus ou moins récentes sur des témoignages archéologiques, techniques ou iconographiques pertinents au contexte, une étude argumentée tente de clarifier certaines questions d'interprétation de ce matériel et de sa datation. Le recours aux sources textuelles apporte de façon ponctuelle un appui au propos. Loin d'avoir résolu toutes les questions, ce travail a d'abord démontré que, bien qu'incontournable, le recours au Malereien devrait être complété par un retour aux archives et au matériel conservé. Ensuite l'analyse a révélé que ces peintures relèvent essentiellement d'une tradition locale, notamment pour leurs techniques. Une mixité de références est cependant décelable dans le vocabulaire iconographique où l'ancrage local reste plausible mais où d'autres pistes d'interprétations sont également envisageables.

  • Titre traduit

    A reassessment of the painted material from the caliphal palace of Samarra


  • Résumé

    The painted material uncovered at the Caliphal Palace of Samarra comes from an old excavation dating back to 1913, it went through two world wars and was distributed over several institutions throughout the world. Besides it has not been reassessed since then, apart from few studies (mainly iconographical) with divergent interpretations. The present study first provides an update on the present state of the murals and painted jars discovered at this Palace. It then offers an analysis combining observation of the preserved pieces and the study of archival data and a comparison with the already published information and analysis. Taking into account recent works and studies that have dealt with the Palace as well as recent publications related to archaeological, technical or iconographical evidence relevant to the context, a reasoned study attempts to clarify issues related to the interpretation of this material and its dating. Literary sources are sometimes used to support the arguments. Far from having resolved ail the questions, this study has first demonstrated that, although unavoidable, the Malereien shouldn't be the only source to rely on and that archival data and preserved material should also be taken into account. Then, the analysis has shown that this material stems principally from a local tradition, particularly as far as its techniques are concerned. However, the iconographic vocabulary reveals diverse references where local roots remain plausible but other interpretations are also possible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.