Rail-route et dynamiques spatiales en Côte d'Ivoire

par Foussata Dagnogo

Thèse de doctorat en Geographie

Sous la direction de Jean-Louis Chaléard et de Lazare Atta Koffi.

Le président du jury était Jérôme Lombard.

Le jury était composé de Jean-Louis Chaléard, Lazare Atta Koffi, Olivier Ninot.

Les rapporteurs étaient Alphonse Yapi-Diahou, Michel Lesourd.


  • Résumé

    Comme dans les autres pays ouest africains, les transports en Côte d'Ivoire ont connu un programme d'ajustement qui a notamment conduit à la dérégulation du secteur. Les conséquences de cette politique furent, entre autres, la libéralisation du transport routier et la privatisation du chemin de fer «Abidjan-Niger ». Malgré ces réformes, les infrastructures de transport sont dégradées et les services restent très inégaux. C'est dans ce contexte que se pose aujourd'hui la question du rôle du corridor rail/route ivoiro-burkinabé en Côte d'Ivoire. Ce corridor de transport qui relie le port d'Abidjan à Ouagadougou au Burkina Faso ne participe-t-il pas davantage au désenclavement des pays limitrophes qu'à celui des territoires ivoiriens? L'analyse des circulations au niveau de l'axe montre deux faits. D'une part, il se présente comme un axe majeur qui participe à la structuration des territoires traversés comme à Bouaké ou à Ouangolodougou, et d'autre part, il apparaît comme un axe qui produit de l'enclavement comme par exemple pour les localités de Loho, Boli, Raviart ou Céchi qui, bien que situées sur le chemin de fer, restent difficiles d'accès. Ces deux phénomènes révèlent le rôle ambivalent du corridor et amène à relativiser son importance dans la structuration du territoire national ivoirien.

  • Titre traduit

    Railway-road and spatial dynamics in Ivory Coast


  • Résumé

    Like in other West African countries, transportation in Ivory Coast has gone through a structural adjustment program which has led to the deregulation of the industry. Among others, the consequences of this policy have been both the liberalization of road transports and the privatization of the "Abidjan-Niger" railway. Following these reforms, transport infrastructures are scratched and services remain unequal. ln this nowadays context, the issue of the function of the Ivory Coast-Burkina Faso railway/road corridor in Ivory Coast can be considered. Does this corridor which links the Abidjan harbor to Ouagadougou, in Burkina Faso, participate more to the opening up of the adjacent countries or to Ivorian territories? The analysis of the circulations on the corridor highlights two major elements. On the one hand, it appears as a major axis which participates to the setting-up of the territories it goes through, such as Bouaké or Ouangolodougou. On the other hand, it appears as an axis which generates inaccessibility such as regarding Loho, Boli, Raviart or Céchi, which, despite located along the railway, remain difficult to reach. The two phenomena show the ambivalent role of the corridor and lead to consider with relativeness its importance in the Ivorian national territory structuration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.