"Discordia concordans" : les Ruthènes de la grande-principauté de Lituanie au temps de l'Union de Brest (milieu du XVIe siècle - milieu du XVIIe siècle)

par Laurent Tatarenko

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Nicole Lemaître et de Hubert Łaszkiewicz.

Le président du jury était Jean-Marie Le Gall.

Les rapporteurs étaient Bernard Heyberger, Maciej Forycki.


  • Résumé

    Ce travail consacré à la communauté ruthène des XVIe-XVIIe siècles s'intéresse à la vie religieuse des chrétiens orientaux de Pologne-Lituanie au moment de la division de la métropole de Kiev entre les obédiences romaine et constantinopolitaine. A partir de l'exemple de la Lituanie occidentale (voïvodes de Vilnius et de Trakai), qui correspondait à une zone frontière entre les structures ecclésiastiques des rites grec et latin, il propose de saisir les enjeux et les conséquences locales des conflits et des négociations, qui émanèrent du schisme survenu après l'Union de Brest de 1595/1596. Grâce à des sources variées (documentation judiciaire, registres fiscaux, visites pastorales, correspondances, archives romaines, traités de controverse etc), l'enquête vise à replacer les fidèles de rite oriental dans l'espace géographique et les structures sociales de ce territoire pluriconfessionnel. A une échelle plus petite, l'étude fait ressortir également la place de la Lituanie dans les bouleversements généraux de l'Eglise ruthène de cette période afin de comprendre les disparités avec les religions méridionales de la métropole, plus réticents à reconnaître l'obédience pontificale. La « régionalisation » de l'histoire de l'Union de Brest amène enfin à évaluer la réception des réformes religieuses par les laïcs et de dégager les processus en jeu dans la constitution des appartenances confessionnelles sur les frontières du christianisme latin de l'époque post-tridentine.

  • Titre traduit

    "Discordia concordans" : Ruthenians of the Grand Duchy of Lithuania at the time of the Union of Brest (mid-16th century - mid-17th century)


  • Résumé

    This study on the Ruthenian community of the 16th and 17th centuries analyses the religious life of Eastern Christians of the Polish-Lithuanian Commonwealth, at the moment of the division of the Kievan metropolinate between Roman and Constantinopolitan obediences. With the example of western Lithuania (Vilnius and Trakai voivodships), which corresponded to a border area between the ecclesiastical structures of Greek and Latin rites, it proposes to explain the issues and consequences of local conflicts and negotiations, associated to the schism occurred after the Union of Brest in 1595/1596. Through a variety of sources (court archives, tax records, pastoral visits, correspondences, Roman archives, controversial treatises etc), the survey aims to situate the faithful of the Eastern rite within geographic space and social structures of this multiconfessional territory. On a smaller scale, the work also highlights the rôle of Lithuania in the general upheavals of the Ruthenian Church of this period in order to understand the differences with the soutern parts of the metropolitan diocese which was more reluctant to recognize the authority of the Pope. This « regionalization » of the history of the Union of Brest finally tries to measure the impact of religious reforms on laity and ti identify different process involved in the formation of confessional identities on the borders of Latin Christianity of the post-Tridentine era.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.