Le cheminement du trait : tracer le rythme de la nature

par Fan Wu

Thèse de doctorat en Arts plastiques. Musicologie

Sous la direction de Nathalie Reymond.

Soutenue le 10-01-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Arts plastiques, esthétique et sciences de l'art (Paris) , en partenariat avec Institut ACTE (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Hélène Sorbé.

Le jury était composé de Nathalie Reymond.

Les rapporteurs étaient Georges Bloess.


  • Résumé

    Cette recherche de thèse est basée sur l'analyse du trait, dans un sens à la fois physique et spirituel. Un trait lancé est comme un mouvement continu; en peignant le trait, dans ma peinture, je me réfère toujours à la pensée du mouvement persistant de l'univers. L'envie pour moi d'exprimer la force mystérieuse de la nature est ainsi omniprésente dans tous mes travaux plastiques. Je considère que les traits que je peins sont la trace du mouvement; qu'ils sont des empreintes qui éprouvent l'énergie vitale intérieure, la fluidité de la pensée, et le rythme du geste de mon corps. De la peinture abstraite au dessin, du trait à l'image de flux, tout l'objectif de ma démarche artistique est le même: entrevoir la vitalité et la fluidité dans la nature, saisir le mouvement imperceptible et la force perpétuelle dans révolution dynamique de l'univers. Grâce à ma tradition orientale (d'origine taïwanaise) enrichie de ma rencontre avec l'Occident, je propose ici une façon personnelle de tracer le trait ou, plus exactement, de peindre le mouvement et l'aspect rythmé de la nature. À travers ce cheminement au plus près du questionnement concernant le trait, la création, la vie. Cette recherche de thèse suivra un processus qui consiste à soulever les apparences pour pénétrer au cœur de qui l'on est et voir apparaître un horizon nouveau.

  • Titre traduit

    Unfolding the line : tracing the rythm of nature


  • Résumé

    The research presented in this thesis is based on the analysis of the line, in a physical as well as a spiritual sense. A drawn line is like a continuous movement: when I paint a line my point of reference is always the persistent movement of the universe. The desire to express the mysterious force of nature is therefore omnipresent in all my works. The lines I paint are the trace of the movement: they are the imprints that reflect the inner vital energy. the fluidity of thought and the rhythm of my bodily gesture. Whether it is from abstract painting to drawing or from the line to the image of flow the goal of my artistic approach is the same: ta catch sight of the vitality and fluidity in nature. to capture the imperceptible movement and the perpetual force in the dynamic evolution of the universe. Thanks to my Oriental tradition (Taïwanese origin) enriched by my encounter with the West, I propose a personal way of tracing the line. or, to be more exact. of painting the movement and the rhythmical aspect of nature. Unfolding the questioning concerning the line creation, life. The research in this thesis follows a process that consists in going beyond appearances to penetrate to the core of who one is and see the emergence of a new horizon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?