La relation entre vie familiale et vie professionnelle : incidences des violences conjugales sur les travailleuses, les travailleurs et les organisations

par Nouchka Wielhorski

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-François Amadieu.

Le président du jury était Charles-Henri d' Arcimoles.

Le jury était composé de Jean-François Amadieu.

Les rapporteurs étaient Gwénaëlle Poilpot-Rocaboy, Emmanuel Abord de Chatillon.


  • Résumé

    Les violences conjugales affectent la santé des individus, influent sur leurs comportements au travail, et impactent les organisations. Outre les pertes financières,elles contribuent à accentuer les inégalités entre les sexes, notamment au sein de la sphère professionnelle. Au travers d’une typologie des incidences des violences conjugales, la présente recherche exploratoire examine les processus à l’oeuvre dans l’interaction des victimes avec l’univers professionnel, et la manière dont les organisations peuvent répondre aux manifestations de ce phénomène familial. Elle repose sur un double cadre conceptuel : les violences conjugales et l’articulation famille-travail. L’accès au terrain s’appuie sur une combinaison de méthodologies qualitatives : 47 entretiens (individuels et collectifs semi-directifs, récits de vie),menés auprès de victimes et de membres d’organisations non-marchandes(associations, Fondation Kering, conseil général de l’Essonne) et marchandes (PSA Peugeot Citroën, BPI group).Outre l’ancrage théorique novateur, les résultats ont permis l’émergence d’un modèle qui articule le déterminant familial (les violences physiques, psychologiques,économiques), la relation famille-travail (débordement, conflit, compensation), ainsi que trois principales incidences organisationnelles (baisse de concentration,changement de comportement, surinvestissement au travail). Parmi ces 3manifestations, la baisse de concentration (débordement négatif) et le surinvestissement au travail (compensation) sont des éléments significatifs en termes de nombre de personnes concernées ; le changement de comportement(débordement négatif) constitue une variable marquante pour son caractère inexploré. Dans des logiques d’intégration ou de respect, les organisations sont susceptibles de contribuer à réduire les difficultés posées par ces interférences,obtenant ainsi des bénéfices économiques et managériaux.Les apports de l’étude se situent à plusieurs niveaux : d’une part, elle importe en France la problématique des incidences organisationnelles des violences conjugales,et d’autre part, elle l’inscrit dans le cadre théorique de la relation famille-travail.

  • Titre traduit

    Relationship between family life and professional life : impacts of domestic violence upon women workers, men workers and organisations


  • Résumé

    Domestic violence affects the health of individuals, influences their behaviour in the workplace, and impacts organisations. In addition to financial loss, it contributes to emphasize gender inequalities, especially within the professional sphere. Througha typology of the implications of domestic violence, this exploratory research examines the processes in motion during the interactions of victims with their professional environment, and how organisations can respond to the manifestations of this phenomenon which occurs within the family sphere. It is based on a double conceptual framework: domestic violence and work-family articulation. Field access relies on a combination of qualitative methods: 47 interviews (semi-directive individual and collective interviews, life histories) lead with victims as well as with representatives of non-mercantile organisations (associations, Kering Foundation,conseil général de l’Essonne) and businesses (PSA Peugeot-Citroën, BPI group).Besides this innovative theoretical anchoring, the results have allowed the emergence of a model that articulates the family determinant (acts of physical,psychological, and economic violence), the work-family relationship (spill over,conflict, and compensation) as well as the three main organisational effects (decrease in concentration, change in behaviour, and over investment in work). Amongst those three manifestations, the decrease in concentration (negative spill over) and the over investment in work (compensation) are significant elements in terms of the number of people concerned; the change in behaviour (negative spill over) represents a remarkable variable because of its unexplored character. Following logics of integration or respect, the organisations are likely to contribute to reducing the difficulties posed by these interferences, thus receiving economic and managerial benefits.The contributions of the study are found on several levels: on one hand it imports into France the issue of the organisational implications of domestic violence,and on the other, it positions it within the theoretical framework of the work-family relationship.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.