Contributions sur les économies avec externalités

par Vincenzo Platino

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées

Soutenue le 27-01-2014

à Paris 1 en cotutelle avec l'Università Ca' Foscari Venezia (Venise, Italie) , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) , en partenariat avec Centre d'économie de la Sorbonne (Paris) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Francis Bloch.

Le jury était composé de Jean-Marc Bonnisseau, Elena Del Mercato, Agar Brugiavini.

Les rapporteurs étaient Abderrahim Jourany, Paolo Siconolfi.


  • Résumé

    La thèse porte sur des modèles économiques en présence d’externalités. En suivant Laffont (1988), nous donnons la définition suivante d’externalité.“Effet indirect” signifie que l’effet est créé par un agent économique différent de celui qui est affecté, et que l’effet n’est pas produit par l’intermédiaire du système de prix. Par conséquence, le système des prix ne joue que le rôle d’égaler à l’équilibre l’offre globale et la demande globale. La définition ci-dessus montre que la présence d’effets externes nécessite une nouvelle description des caractéristiques des agents, c’est-à-dire des préférences individuelles, des ensembles de consommation et des ensembles de production des producteurs. La thèse se compose de trois chapitres. Le premier chapitre étudie les restrictions de testabilité d’un modèle spécifique avec des externalités et des biens publics. Dans le deuxième chapitre et le troisième chapitre, nous considérons un modèle d’équilibre général avec des externalités au niveau des préférences individuelles et des ensembles de production des producteurs. Dans le deuxième chapitre nous traitons l’existence d’un équilibre concurrentiel en utilisant un approche différentiable, et dans le troisième chapitre nous donnons un résultat de régularité. Dans le Chapitre 2, nous considérons un modèle d’économie de propriété privée avec des externalités de consommation et de production. En utilisant une approche différentiable, nous prouvons que l’ensemble des équilibres concurrentiels avec des consommations et des prix strictement positifs est non vide et compact. Dans le Chapitre 3, nous considérons des économies de propriété privée avec externalités de consommation et de production. Nous étudions des conditions suffisantes pour la régularité générique de ces économies.

  • Titre traduit

    Results in economic models with externalities


  • Résumé

    We study the testability implications of public versus private consumption in col-lective models of group consumption. The distinguishing feature of our approach is that we start from a revealed preference characterization of collectively rational behavior. Remarkably, we find that assumptions regarding the public or private nature of specific goods do have testability implications, even if one only observes the aggregate group consumption. In fact, these testability implications apply as soon as the analysis includes three goods and four observations. This stands in sharp contrast with existing results that start from a differential characterization of collectively rational behavior. In our opinion, our revealed preference approach obtains stronger testability conclusions because it focuses on a global characterization of collective rationality, whereas the differential approach starts from a local characterization.We consider a general model of private ownership economies with consumption and production externalities. Each firm is characterized by a technology described by a transformation function. Each household is characterized by a utility function, the shares on firms’ profit and an initial endowment of commodities. Describing equlib-ria in terms of first order conditions and market clearing conditions, and using a homotopy approach based on the seminal work by Smale (1974), under differentiability and boundary conditions, we prove the non-emptiness and the compactness of the set of competitive equilibria with consumptions and prices strictly positive.We consider a general equilibrium model of private ownership economy with con-sumption and production externalities. Each firm is owned by the households and it is characterized by a technology described by a transformation function. Each household is characterized by a utility function, the shares on the firms profits and an endowment of commodities. The choices of all agents (households and firms) affect utility functions and production technologies. Showing by an example that basic assumptions are not enough to guarantee a regularity result in the space of initial endowments, we provide sufficient conditions for the regularity in the space of endowments and perturbations of the transformation functions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.