Transition urbaine et structures familiales au Pakistan, le cas de Faisalabad

par Kashif Mahmood

Thèse de doctorat en Géographie, Aménagement et Environnement

Sous la direction de Jean-Marc Zaninetti.

Le président du jury était Michael Davie.

Le jury était composé de Jean-Marc Zaninetti, Michael Davie, Christophe Bergouignan, Philippe Cadene, Xavier Galiegue.

Les rapporteurs étaient Christophe Bergouignan, Philippe Cadene.


  • Résumé

    Selon les Nations Unies, la moitié de la population du Pakistan résidera dans une ville à l’horizon 2030, un taux à comparer à celui de 40% qui est attendu pour l’Inde. Notre thèse décrit les changements des structures familiales qui surviennent dans le cadre de cette transition urbaine au Pakistan. La famille peut jouer un rôle important dans la réussite des processus de transition urbaine et démographique et la maîtrise de la fécondité. Nous avons mené trois enquêtes de terrain à Faisalabad entre Décembre 2011 et Février 2012 et analysé les résultats au moyen de tabulations croisées, d’une analyse factorielle exploratoire et de modèles logistiques binomiaux. Le niveau de vie, les conditions de vie et de logement, la taille des ménages et les structures familiales sont les quatre déterminants sous-jacents associés aux structures familiales et à la transition urbaine. On observe un consensus qui fait la louange de la famille nucléaire. Les migrations contribuent également à l’expansion du système de la famille nucléaire. L’occidentalisation des familles et la promotion du rôle des femmes au sein de la famille et dans la société sont des changements observables à Faisalabad en raison de la transition urbaine. . Les femmes sont beaucoup plus nombreuses que les hommes à vivre au sein d’une famille nucléaire. De même, les classes supérieures sont aussi sont beaucoup plus nombreuses à former des familles nucléaires que les classes populaires. Une personne éduquée a beaucoup plus de chances de vivre dans une famille nucléaire qu’un illettré. Les non-migrants son légèrement moins nombreux à former des familles nucléaires que les migrants. Il y a une plus forte probabilité de rencontrer une famille nucléaire dans une zone urbaine que dans une zone rurale. Cependant, le lieu de résidence n’est pas un facteur déterminant dans les types familiaux lorsqu’il est croisé avec les facteurs sociaux. Ces derniers sont déterminants pour expliquer le contraste observé entre les familles rurales et les familles urbaines.

  • Titre traduit

    Urban Transition and Family structure in Pakistan, a case study of Faisalabad


  • Résumé

    According to estimates of UNO, by 2030, cities are likely to house about 50 % of Pakistan’s population as compared to 40% for India. Our thesis shows a fascinating picture of changing Pakistani family structure with urban transition in Pakistan. Family can play an important role in successful completion of urban, demographic and fertility transition. We conducted three surveys from December, 2011 to February, 2012 in Faisalabad and analyzed data by cross tabulation, exploratory factor analysis and binomial logistic regression. Standard of living, Urban-Rural divide in housing conditions, household size and family structure are four latent factors which operate in relation to family structure and urban transition. There is a consensus praising the nuclear family system and preference for nuclear family system. Migrations contribute also the expanding nuclear family system. Westernization of family, women empowerment in family and society are three major latent changes in Faisalabad owing to urban transition. Females are much more than males likely to live in a nuclear family system. Upper economic class is also much more likely to live in a nuclear family system than lower economic class. There is much more chance to live in a nuclear family system as education level increases from illiterate to literate. Non-migrants are slightly less likely than migrants to live in a nuclear family system. There is a higher probability to meet nuclear families in urban areas than in rural areas. However, the place of residence has no significance on the family type in relation with social factors. Social factors are determinant in explaining the contrast between urban and rural families.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.