La co-création de service B to B : Une étude des déterminants de l’engagement des entreprises dans un processus d’innovation des services

par Elodie Rivier

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Paul Ngobo.

Soutenue le 20-06-2014

à Orléans , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Orléans) , en partenariat avec Val de Loire Recherche en Management (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christophe Benavent.

Le jury était composé de Paul Ngobo, Christophe Benavent, Hubert Gatignon, Emmanuelle Le Nagard-Assayag, Gilles N'goala.

Les rapporteurs étaient Hubert Gatignon, Emmanuelle Le Nagard-Assayag.


  • Résumé

    Au vu du contexte actuel (mondialisation des échanges, concurrence, innovations technologiques…), les entreprises doivent trouver les moyens de proposer des produits et services toujours plus innovants pour se différencier. C’est pourquoi, elles font de plus en plus appel aux compétences des clients pour concevoir leurs offres qui correspondront davantage à leurs besoins. Cette pratique qui suscite un réel engouement auprès des managers est appelée « co-création ».Or, d’après la littérature, il semblerait que peu de recherches ne se sont intéressées aux raisons pour lesquelles certaines entreprises sont plus prédisposées que d’autres à co-créer des services dans le contexte interorganisationnel (Business-to Business, B to B). Pourtant, cette question est fondamentale. En effet, s’il est démontré que certains facteurs favorisent l’adhésion des clients et la gestion de projets de co-création, les organisations pourront mieux choisir des partenaires (candidats) à un projet de co-création. Ainsi, notre travail de recherche propose de répondre à la question suivante : Pourquoi certaines entreprises sont-elles plus disposées à co-créer un service alors que d’autres le sont moins ?Dès lors, après avoir réalisé un état de l’art sur la co-création de services, nous menons deux études qualitatives auprès de dirigeants et de clients B to B impliqués dans des démarches de co-création de services innovants. La troisième étude de nature quantitative est réalisée auprès d’un échantillon de prestataires de services destinés aux entreprises afin de tester nos hypothèses de recherche. Les résultats obtenus ont permis d’identifier des critères à la fois organisationnels (spécifiques à l’entreprise) et sectoriels (c’est-à-dire, relatifs au marché) explicatifs de la prédisposition et du degré d’implication des entreprises dans un processus de co-création. D’un point de vu managérial, cette recherche souligne les bonnes pratiques à mettre en place au sein des organisations avant d’initier cette démarche collaborative.

  • Titre traduit

    Co-creation Approach of B to B Services : A Study of the Determining Factors of Companies’ Commitment in a Service Innovation Process


  • Résumé

    In the current world context (globalization, competition, technological innovations,.), companies must look for new ways to offer more innovative goods and services. Therefore, they require customer’s competencies to design offerings that meet their needs. This practice which is raising a great deal of enthusiasm from the managers is called “co-creation”.An examination of the existing literature on services suggests that little has been done on the reasons why some companies are more disposed to engage in a B to B service co-creation process while others are less disposed to do so. Yet, this is an important issue. Indeed, if we can show that there are some criteria which can be used to identify potential co-creators and that facilitate the management of co-creation projects, then organizations could use this knowledge to select their partners in a co-creation process.In the light of the foregoing, our research study seeks to answer the following question: Why are some B-to-B service providers more disposed to co-create services than others?After a literature review on service co-creation, we conduct two qualitative studies with leaders and B to B customers involved in innovative service co-creation projects. The third study that is quantitative surveys a number of service providers in order to test our research hypothesis.Our empirical results allow us to identify firm-level and industry-level criteria relevant for explaining businesses’ willingness to engage in a co-creation process as well as their level of involvement in this process. From a managerial perspective, the present research also underlines the best practices to implement in service organizations before starting such a collaborative approach.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?