Elaboration d’un diagnostic robuste de mise en place d’aires marines protégées, dans un contaxte d’incertitudes

par Loïc Gasche

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Stéphanie Lagévas et de Paul Marchal.

Soutenue en 2014

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    La Manche orientale est une zone stratégique supportant de nombreuses activités humaines, notamment la pêche, le transport de marchandises, l’extraction de granulats et le tourisme. Plusieurs projets de champs d’éoliennes sont également à l’étude. Il est capital de bien comprendre les interactions entre ces activités afin d’évaluer, prévoir et gérer les risques de conflits entre acteurs. De plus, leurs impacts potentiels sur les populations marines sont encore mal connus. Plusieurs Aires Marines Protégées (AMPs) sont en cours de création en Manche orientale afin de protéger des habitats ou populations clés. Il apparaît nécessaire de prévoir dans quelle mesure ces AMPS peuvent contribuer à une exploitation durable des ressources marines, et quel sera leur effet sur l’organisation des secteurs d’activité qui en dépendent. La modélisation est une approche pertinente pour représenter ces activités et mesure de gestion, ainsi que leurs interactions. Un problème majeur rencontré lorsqu’on souhaite modéliser un écosystème marin et les fortes incertitudes auxquelles on est confronté : les populations marines et leur niveau exploitation sont très variables, et leur état est souvent mal connu. Ces incertitudes augment les risques de non atteinte des objectifs de gestion écosystémiques. Des mesures de gestion robustes aux incertitudes et minimisant ces risques doivent donc être trouvées. Des méthodes ont été développées dans le cadre de la Théorie de la Décision afin de permettre la prise de décision dans un contexte de forte incertitude. Une de ces méthodes est la théorie du fossé et l’information (info-gap). Cette méthode a commencé à être appliquée à des modèles d’écosystèmes, en particulier pour la protection des espèces menacées. Néanmoins, ces applications pratiques ont jusqu’ici été limitées à des modèles simples ayant des solutions analytiques. Nous mettons ici en place une approche non probabiliste d’évaluation de la robustesse des mesures de contrôle basée sur la théorie de la décision, pour un modèle complexe non analytique. Cette méthode est appliquée à la gestion de la pêcherie de poissons plats de Manche Est. Les populations de sole et de plie de cette zone sont représentées au moyen de la plate forme de modélisation ISIS-Fish. Une large gamme de valeurs des paramètres de gestion est testée, afin de déterminer lesquelles peuvent permettre d’atteindre le rendement maximum durable (RMD) avec la plus grande robustesse possible aux incertitudes. Ce modèle est ensuite enrichi pour évaluer les impacts de différentes activités humaines sur plusieurs compartiments de l’écosystème de la Manche orientale, dans un contexte de gestion spatialisée. Les effets possibles des AMPSs sur les activités de pêche et les populations sont modélisés selon les informations trouvées dans la littérature. Les impacts de l’extraction de granulats marins sur les communautés benthiques sont déterminés grâce à des données obtenues sur une zone d’extraction expérimentale située en baie de Seine. Cette étude s’est déroulée de 2007 à 2012 et porte sur les guides trophiques présentes sur la zone et consommées par la sole et la plie. Grâce à ces données on détermine la dynamique des guides trophiques avec extraction et sans extraction. Ces dynamiques sont incorporées dans le modèle ISISI Fish de la zone. Finalement différents scénarios de gestion des pêches sont testés, avec divers niveaux de limitation de l’accès aux AMPSs. Parmi ces scénarios, on tente d'identifier ceux permettant d'atteindre les objectifs de gestion, malgré nos incertitudes potentiellement fortes sur des paramètres environnementaux, le comportement des pêcheurs ou la biologie des espèces modélisées.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 159 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (140-159 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H 89
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.