Comprendre la formation des prix du foncier agricole en France

par Chalachew Temesgen-Jemberie

Thèse de doctorat en Sciences économiques et de gestion

Sous la direction de Pierre Dupraz.

Soutenue en 2014

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    La principale question de cette thèse est d’analyser comment la profitabilité agricole et le prix du fermage expliquent les prix des terres agricoles en France. L’estimation d’une fonction de profit restreint mesure la profitabilité de la terre agricole, permettant d’estimer un consentement à payer des cultivateurs français pour acheter la terre entre 4,000€ et 12,500€ par hectare. En comparaison, celui des propriétaires fonciers non agriculteur n’atteint pas 4000€, compte tenu des fermages qu’ils perçoivent. Les marchés fonciers sont des marchés très locaux avec des conditions de concurrence très variables. En Bretagne, plus de 70% des transactions sont effectuées entre des résidents de la même commune et plus de 80% entre des résidents du même canton. Les transactions entre agriculteurs se font à des prix supérieurs à toutes les autres, qu’elles impliquent un agriculteur ou pas du tout. Le prix d’une terre libre augmente en moyenne de 489€ et 135€ quand la part des agriculteurs s’accroit de 50% parmi les vendeurs et les acheteurs, respectivement. Ces mécanismes se combinent dans les zones soumises à des réglementations environnementales. Dans un marché libre de la terre, les contraintes environnementales entraînent une baisse du profit et du prix de la terre. L’inverse est observé dans les zones en contentieux. Le prix de la terre y est plus élevé de 1200€ par hectare, pour des pressions d’azote organique supérieures à 130kg/ha. Cela s’explique par prix de référence du foncier, tiré vers le bas par le statut du fermage en l’absence de concurrence entre acheteurs. Il apparaît que la contrainte environnement exacerbe la concurrence entre acheteurs agriculteurs, et rapproche le prix de leur consentement à payer maximal.


  • Résumé

    The key question of this thesis is how the agricultural profitability and the cash rental price of farmland could explain the French farmland sales price. The thesis investigates and characterizes the sale market operations, at different geographical levels distinguishing the operators between farmers and non-farmers. The empirical applications are presented in three features. Firstly, the thesis evaluates and measures the agricultural return to farmland using a multiple input-output restricted profit function. The thesis finds that French farmers’ highest willingness to pay to own a prime farmland reaches €12,500 per hectare in comparison to non-operators’ willingness to pay that remains below €4,000 per hectare. Secondly, we examine the bargaining power and competitive behavior of economic agents in local land markets in Bretagne. More than 70% of land sales occur between residents of the same municipalities and almost 80% in the same small regions called cantons. The overall estimation result shows that competition of among farmers prevailed both at canton and municipality level. The price of farmland increases by €489 per hectare and by € 135 per hectare as the market share of farmers among sellers and buyers grows by 50 % in local market. Thirdly, we find that manure load restrictions increase the land price by €1,200 per hectare, in municipalities where the animal effluent load exceeds kg130 of nitrogen per hectare. The increase in price we measure in manure restricted areas is possible because the French farmland sale price below the theoretical perfect market equilibrium price and as the result farmers are stilling willing to pay the highest possible prices and compete which each other to buy land where to spread manure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 197 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (141-149 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E 38
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.