Gestion financière des risques : en agriculture analyses dynamiques

par Ruxian Cao

Thèse de doctorat en sciences économiques et de gestion

Sous la direction de Alexandre Gohin.

Soutenue en 2014

à Rennes, Agrocampus Ouest .


  • Résumé

    Les marchés financiers agricoles, qui peuvent permettre aux prdoucteurs de gérer leurs risques prix et aux agents de spéculer, ont généré de nombreuses controverses ces dernières années. Cette thèse contribue à ces débats avec deux motivations : la première vise à étudier les préférences des agriculteurs à l’égard des produits risqués dans différentes conditions de marché. Après avoir étudié la littérature économique, il apparaît que l’aversion au risque des agriculteurs est étudiée dans un contexte statique. Ceci est un peu réaliste puisque le risque est essentiellement un élément dynamique. L’autre part du questionnement sur l’efficience informationnelle des marchés à terme par rapport aux incertitudes de ong terme, telle que celles liées au changement climatique. L’hypothèse de limites informationnelles est rarement prise en compte dans les analyses qui préfèrent adopter l’hypothèse de limites informationnelles est rarement prise en compte dans les analyses qui préfèrent adopter l’hypothse d’anticipations rationnelles. Par conséquence, nous développons deux modèles dynamique et stochastique différents prenant en compte l’aversion au risque des agriculteurs et l’hypothèse d’anticipation non rationnelle. On montre que la relation entre les paramètres des fonctions d’utilité et valeur des agriculteurs est compliquée dans le contexte dynamique quand ils ont plusieurs variables de décisions. Par contre, cette relation ne change pas lorsque les agriculteurs font face à frictions d’investissement. En outre, les résultats sur l’évaluation dynamique et économique soulignent que l’identification de la moyenne de l’impact physique est plus important que sa variabilité, que le degré de patience des agents économiques affecte les impacts économiques de manière plus significative que les paramètres d’aversion au risque. Enfin nous indiquons qu’il est mieux d’apprendre plus tôt les impacts physiques des incertitudes liées au changement climatiques.


  • Résumé

    The applications of financial markets on the agricultural commodities to mitigate the impacts generated by risk and uncertainty factors have been discussed from the pas decades. This thesis mainly focuses on the contribution of this debate with two motivations : the one aims to study farmers’references towards risky outcomes in various market circumstances and context, and the other one relates to the study which aims to assess the physical welfare impacts generated by new uncertainty in the presence of the nonrational anticipation of farmers. According to the related economic literatures, farmer’s risk aversion and also the assumption of non-rational anticipation. Our first simulation results show that in the dynamic context, the relationship between the parameter of farmers’ utility and value function is complicated when they have several decisions variables, but it is does not change when they face some frictions. Moreover, our second results emphasize that it is much more important to identifying the average physical impact than its variability. These results also indicate that the rate of pure time preference of farmers more significantly affects the economic impacts than their risk aversion parameters. Finally, we indicate that it is better to learn earlier the physical impact of uncertainties.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 186 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (169-182 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E 36
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.